Page d'accueil

LABRADOOR: LaTeX-to-Braille-Door/ Le Labradoor (LaTex-to-Braille-Door) : une passerelle du LaText au braille 

Klaus Miesenberger, Mario Batusic, Bernhard Stöger

 

[ English ] [ Français ][Proceedings]


 LABRADOOR: LaTeX-to-Braille-Door

Abstract

A program to present mathematical Latex documents in a Braille maths notation, will be demonstrated. LABRADOOR is a part of the approach of the working group at the University of Linz to the Maths access problem. LABRADOOR is planned and developed as a module of a computer supported mathematical working environment for the blind. It gives access to mathematical sources by representing documents in a format which suits the needs of

1) the mathematical working environment

2) the computer supported production of Braille outputs and

3) the production of electronic documents.

Although LABRADOOR is planned primarily as a module for a working environment, the practical application showed that `stand alone' program suits the needs of different tasks. Especially since one year, LABRADOOR is used to produce mathematical literature in Braille for students at secondary as well as university level in Austria.

General description

LABRADOOR acts as a LaTeX-to-Braille-door. LaTeX is a system to produce and to layout texts with mathematical formulae in excellent quality. The program got extremely widely used for the production of mathematical and scientific publications. Therefore, especially in our practical support at university, it is necessary to open the blind a door to LaTeX.

Although LaTeX can be read directly by the blind it does not fit their needs because of the huge amount of layout information and the lack of ergonomic in Braille. There are a lot of different notations available which better fit the needs of the readers of mathematical formulae. In the German speaking area, the „Internationale Mathematikschrift für Blinde" also called "Marburg Notation", is a notation which, although by far not universally used, has gained some popularity among educational institutions for the blind. It can be seen as a suitable and accepted standard for reading mathematics. Students ask for materials in that format which they learned to use. LABRADOOR should be seen as a platform for access to LaTeX documents via notations which are known and used by the blind. As a first step for the German speaking area, the system translates LaTeX into grade one Braille and thereby the mathematical parts of LaTeX into Marburger Notation.

Basic Features

The documents handled by LABRADOOR have to fit the LaTeX conventions concerning the organisation of input data and mark-up language. Besides the elementary input conventions described in the "LaTeX Book", LABRADOOR supports some packages changing and/or extending input conventions:

Packages `German' and nearly all options of the package `inputenc', which allows one to use different code pages are supported.

All literals, accented literals (being special LaTeX commands), punctuation marks and numerals are mapped according to the output table (the currently chosen code page for the Braille printer or for the Braille display) and according to the active language.

Users are free to implement the support for other languages supplying LABRADOOR input files for hyphenation and 8 dot Braille and 6 dot Braille tables suiting these languages.

The user extendible implementation of different shorthand systems is planned.

If LABRADOOR encounters a formula within a document, it enters the corresponding mathematical mode. There are currently three implemented maths modes:

Presently, the only implemented Braille mathematics notation is the Marburger Notation.

Layout features

LABRADOOR can interpret the layout description of LaTeX for the production of the layout of Braille material. A command line oriented interface under DOS is provided. Using a configuration file (*.cf) you can adjust user options, especially those defining layout for Braille print as well as electronic documents.

In the following you find a selected list of features which are already implemented and are demonstrated. They can be defined in the configuration file.

Outlook

We plan to enable LABRADOOR to print:

There are some more ideas we are working on:

[ English ] [Actes]


 Le Labradoor (LaTex-to-Braille-Door) : une passerelle du LaText au braille 

 

résumé

1) de l'environnement de travail mathématique

2) de la production informatisée de données de sortie braille

3) de la production de documents électroniques.

Bien que LABRADOOR soit conçu principalement comme un module d'un environnement de travail, la pratique a montré qu'en tant que programme indépendant il répond aux besoins de différentes tâches. Depuis un an en particulier, LABRADOOR est utilisé en Autriche pour produire de la documentation mathématique en braille aussi bien pour les élèves du secondaire que pour les étudiants des universités.

Description générale

LABRADOOR sert de passerelle entre le LaTex et le braille. Le LaTex est un système permettant de produire et de mettre en forme des textes comprenant des formules mathématiques avec une excellente qualité. L'utilisation de ce programme est aujourd'hui très répandue pour la production de publications mathématiques et scientifiques. Il importe par conséquent, en particulier au niveau du soutien universitaire, d'ouvrir aux non-voyants l'accès au LaTex.

Quoique le LaTex puisse être lu directement par les non-voyants, il est inadapté à leurs besoins en raison de l'énorme quantité de données de mise en forme et de l'absence d'ergonomie en braille. Il existe de nombreuses notations différentes qui correspondent mieux aux besoins des lecteurs de formules mathématiques. Dans la zone germanophone, le"Internationale Mathematikschrift für Blinde", également appelé "notation de Marburg", est un système de notation qui, sans être d'une utilisation généralisée, a obtenu un certain succès au niveau des établissements d'enseignement pour aveugles. On peut le considérer comme une norme adéquate et acceptée pour la lecture des mathématiques. Les étudiants demandent des documents dans ce format qui leur est familier. LABRADOOR doit être considéré comme une passerelle d'accès aux documents LaTex au moyen de notations connues et utilisées par les non-voyants. Dans un premier temps, dans la zone germanophone, le système convertit le LaTex en braille intégral et les parties mathématiques en notation de Marburg.

Fonctions de base

Les documents traités par LABRADOOR doivent être conformes aux conventions du LaTex relatives à l'organisation des données d'entrée et au langage de création de liens. En plus des conventions d'entrée élémentaires décrites dans le "Livre du LaTex", LABRADOOR supporte certains progiciels qui modifient ou étendent les conventions d'entrée :

Les progiciels "allemand" et presque toutes les options du progiciel "inputenc" qui permet l'utilisation de différentes pages de code, sont supportés.

Toutes les lettres, les lettres accentuées (qui sont des commandes LaTex particulières), les signes de ponctuation et les chiffres sont définis selon la table de sortie (la page de code actuellement choisie pour l'imprimante braille ou pour l'afficheur braille) et selon la langue active.

Les utilisateurs sont libres d'intégrer le support d'autres langues en fournissant à LABRADOOR des fichiers d'entrée pour les césures et les tables de braille 6 et 8 points correspondant à ces langues.

L'intégration, extensible par l'utilisateur, du support de différents systèmes de sténographie est à l'étude.

Si LABRADOOR rencontre une formule dans un document, il entre dans le mode mathématique correspondant. Trois modes mathématiques sont actuellement intégrés :

- le mode mathématique dans la ligne (la formule est placé dans le cours du texte sans retour à la ligne),

- le mode mathématique en vedette (la formule est placée sur sa propre ligne de texte), et

- le mode équation (comme le mode en vedette, mais avec en plus une numérotation automatique des équations).

Pour le moment, le seul système de notation mathématique braille intégré est la notation de Marburg.

Fonctions de mise en forme

LABRADOOR peut interpréter la description de mise en forme de LaTex pour produire la mise en forme du document braille. Une interface à ligne de commande sous DOS est fournie. En utilisant un fichier de configuration (*.cf) on peut régler les options utilisateur, en particulier celles qui définissent la mise en forme du texte imprimé en braille aussi bien que des documents électroniques.

On trouvera ci-dessous une liste sélective de fonctions déjà existantes qui sont décrites. Elles peuvent être définies dans le fichier de configuration.

- dispositif de sortie (ordinateur/imprimante)

- page de titre

- table des matières

- mise en page (nombre de lignes par page, de caractères par ligne)

- marges droite, gauche, haut et bas, numérotation des pages, déplacement de texte horizontal ou vertical)

- retraits (première ligne de paragraphe, citation, mise en relief, énumération, table des matières)

- tableaux (rupture de colonnes automatique, espaces entre les éléments, maniement des espaces, caractères de représentation en ligne horizontale)

- titres (caractères de mise en relief des niveaux 1 à 4, titres de plan, titre de table des matières, activation ou désactivation du centrage des titres)

- numérotation automatique (numéros de pages, niveaux de sections de 1 à 4, numérotation de plan, notes de bas de page, activation et désactivation des listes énumératives)

- formats de numérotation (chiffres arabes, petits chiffres romains, grands chiffres romains, numérotation alphabétique des pages, numéros de pages originaux, niveaux de sections de 1 à 4, numérotation de plan, notes de bas de page, listes énumératives)

- caractères de mise en relief

- séparateurs d'environnement mathématique (caractères braille marquant la transition du texte au mode mathématique et vice versa)

- commandes d'impression (séquences ASCII à envoyer au début et à la fin du fichier, après chaque page, etc.)

Perspectives

Nous envisageons de permettre à LABRADOOR d'imprimer :

- les index,

- les bibliographies...

Voici quelques autres idées actuellement à l'étude :

- l'entrée des données RTF (pour les utilisateurs de MS-Word)

- l'intégration des semi-graphiques (réalisés avec des caractères texte) et des vrais graphiques d'imprimante

- l'intégration d'autres notations mathématiques braille en plus de la notation de Marburg

- l'ajout d'un module de sténographie universel permettant aux utilisateurs d'intégrer différents systèmes de sténographie dans le cadre d'une utilisation multilingue.


[ anglais ] [ début ] [Actes ]