Didacticiel et outils pour la navigation dans Internet pour les personnes ayant une déficience visuelle

 

Philippe Mabilleau1, Ph.D.

TECSO inc.

1575, boul. Chomedey

Laval (Québec) Canada

Judith Proulx, Ergonome

TECSO inc.

proulx@tecso.qc.ca

Patrick Chassé, ing.

TECSO inc.

chasse@tecso.qc.ca

H7V 2X2

Tél. : (514) 973-5863

Télécopieur : (514) 973-5758

mabilleau@tecso.qc.ca

Joëlle Carignan,

Conceptrice multimédia

TECSO inc.

carignan@tecso.qc.ca

 

 

_________

1Philippe Mabilleau est vice-président, Recherche et développement, de TECSO inc. et est professeur au Département de Génie

électrique et de Génie informatique de l’Université de Sherbrooke, Québec.

Résumé

TECSO inc., en collaboration avec l’American Printing House for the Blind, Inc. (APH), est le maître d’œuvre d’un projet de recherche appliquée intitulé AuDidact. Dans le cadre de cette recherche, TECSO a conçu, réalisé et évalué des outils innovateurs facilitant la navigation dans Internet et l’apprentissage de l’interface graphique de Windows® 95 pour les personnes ayant une déficience visuelle.

Les outils interactifs développés offrent en complémentarité des informations dans diverses modalités : vocale, sonore et tactile. Le projet a permis le développement du logiciel AudioWin offrant une rétroaction sonore à la navigation dans les interfaces graphiques à l’aide des commandes du clavier. Un didacticiel sur cédérom a également été développé et est accompagné d’une série d’outils pédagogiques complémentaires tels qu’un guide tactile représentant des écrans de Windows en relief, un manuel du didacticiel et un tableau pédagogique tridimensionnel. Le didacticiel aborde les concepts de base d’Internet et du courrier électronique, en plus des applications courantes de Windows® 95 telles que l’Explorateur Windows et WordPad.

Le projet AuDidact est la suite d’un projet de recherche antérieur intitulé PC-ACCÈS (Centre d’innnovation en technologies de l’information d’Industrie Canada). L’interface PC-ACCÈS, développée dans le cadre de ce projet, comprenait plusieurs modalités : une souris absolue, des sons métaphoriques, du retour de force (résistance lors de la manipulation de la souris) et un système de synthèse vocale. Les résultats ont démontré que la représentation mentale de l’environnement graphique favorise

 

l’apprentissage des interfaces graphiques par la clientèle non-voyante.

Cette recherche a également confirmé que l’apport de sons métaphoriques permet à l’usager de mieux conceptualiser l’interface graphique et aide ce dernier à discriminer plus facilement les différents objets.

Une évaluation des outils pédagogiques auprès des usagers a été effectuée. Les résultats obtenus confirment la pertinence de l’approche multimodale et de l’interactivité dans le processus de conception de logiciels d’accès aux interfaces graphiques et de logiciels d’apprentissage comme ceux développés dans ce projet.

 

1. Contexte

Le réseau Internet est un réseau international d’ordinateurs. Son utilisation systématique est en voie de se répandre dans le milieu du travail et dans un très grand nombre de foyers à travers le monde. Il est utilisé par des millions de personnes à des fins commerciales, éducatives et personnelles. Internet représente donc un excellent moyen de communication pour les personnes ayant une déficience visuelle. Le réseau Internet permet enfin à ces personnes d’accéder à une très grande quantité d’information au fur et à mesure que celle-ci est disponible, tout en demeurant autonome. Ils peuvent consulter des sites de la toile (Web), échanger du courrier électronique, de participer à des forums de discussion, transférer des fichiers d’un ordinateur à un autre et accéder à des services télématiques hébergés sur des serveurs distants.

Les applications de l’Internet présentent généralement une interface graphique et dynamique. Ces deux caractéristiques rendent son utilisation et son apprentissage complexes pour les personnes ayant une déficience visuelle. Ces utilisateurs doivent disposer d’outils conviviaux adaptés à leurs besoins pour naviguer à travers les pages contenant du texte et des images ainsi que les liens qui " tissent " le réseau Internet. De plus, ils doivent disposer d’outils de formation qui favorisent la représentation mentale de la structure des pages sur Internet et du fonctionnement dynamique des applications qui les exploitent. Certains concepteurs de pages Web fournissent des descriptions d’images pour les personnes qui utilisent des logiciels de navigation en mode texte seulement. De plus, les nouvelles versions des logiciels de navigation en mode graphique permettent maintenant de passer d’un lien à l’autre, qu’il s’agisse de texte ou d’images, grâce à la touche Tabulation. L’ajout de la navigation à l’aide de commandes clavier constitue un pas dans la bonne direction mais des moyens doivent être fournis à l’usager pour l’aider à discriminer rapidement la multitude d’objets (texte, graphiques, boutons, case à cocher, etc.) présents dans les pages.

De plus, à l’heure actuelle, il n’existe pas d’outils pédagogiques satisfaisants pour aider les personnes non voyantes ou semi-voyantes à se faire une bonne représentation mentale de la structure et des fonctions des interfaces comme celle de Windows® 95. C’est ce problème qui est au coeur du projet AuDidact.

 

2. Les outils

Dans le cadre de la recherche, suite à l’analyse des besoins et la détermination des choix conceptuels, les outils suivants ont été développés :

2.1 Le logiciel AudioWin

AudioWin est un outil d’aide à la navigation dans Windows® 95 pour les usagers ayant une déficience visuelle. Ce principe s’applique également dans l’Internet où l’interface est composée de texte, de graphiques et d’hyperliens graphiques et textuels. Des sons métaphoriques viennent enrichir l’aspect visuel des objets de l’interface lors de la navigation par les commandes du clavier, donnant ainsi à l’usager une information supplémentaire et instantanée quant à la nature de l’objet rencontré.

AudioWin couvre les deux principaux axes de navigation dans les interfaces graphiques : 1) la sémantique des objets, et 2) les événements modifiant l’aspect graphique de l’environnement.

La première fonction d’AudioWin consiste à superposer des sons métaphoriques aux différents types d’objets composant l’interface de Windows® 95 et qui sont accessibles par les commandes du clavier. Dans l’ensemble, une trentaine d’objets ont été répertoriés et regroupés dans cinq banques différentes : A) Bureau, Poste de travail et Explorateur Windows; B) Barre des tâches; C) Fenêtres d’applications et de documents; D) Menus; et E) Boîtes de dialogue. Ainsi, chaque fois que l’usager déplace la sélection à l’aide des commandes du clavier, le son de l’objet courant se fait entendre. Ce concept est très utile dans la navigation sur l’Internet où l’on retrouve différents types de contrôles comme : des hyperliens, des boîtes à listes déroulante, des cases à cocher, des boutons de commandes, des boutons radio, etc. En plus des objets contenus sur la page Web consultée, le navigateur est composé d’objets graphiques, comme par exemple la barre d’adresses et les menus déroulants qui deviennent ainsi accessibles aux usagers non-voyants et semi-voyants.

Le seconde fonction d’AudioWin consiste à informer l’usager des changements qui surviennent à l’écran. AudioWin permet le traitement des événements, tels que l’ouverture et la fermeture des menus ou des fenêtres. Chacun de ces événements est traduit par un son descriptif. Par exemple, un son rappelant un " store " qui se déroule est associé à l’ouverture d’un menu.

L’usager non-voyant travaillant avec AudioWin, en complément de sa revue d’écran, peut mieux et plus rapidement interpréter l’interface graphique dans laquelle il navigue. Lors de l’exploration de l’Internet, l’usager peut instantanément savoir s’il se trouve sur un hyperlien permettant de changer de page, sur une boîte à liste déroulante permettant d’effectuer un choix ou sur un bouton servant à commander une action. AudioWin sert à confirmer, par un retour d’information sonore, si l’usager se trouve sur un objet désiré ou si l’action qu’il a commandée a bien été effectuée. Dans ce contexte, l’usager semi-voyant peut également bénéficier d’AudioWin.

AudioWin supporte entièrement la nouvelle technologie d’accessibilité de Microsoft " Microsoft Active Accessibility ". Deux types d’ensemble de sons sont disponibles : un ensemble de fichiers " waves " (formes d’ondes) et un ensemble de fichiers MIDI. Les sons " waves " sont de qualité supérieure. En contrepartie, les sons MIDI offrent l’avantage de ne pas entrer en conflit avec les synthèses vocales entièrement logicielles et qui utilisent le canal de sortie de formes d’onde de la carte de sons. AudioWin offre une fonction de personnalisation des sons permettant à l’usager d’enlever des sons qu’il juge superflus, de définir la durée des sons et de changer dynamiquement d’ensemble de sons. AudioWin est également compatible avec la plupart des revues d’écran disponibles sur le marché.

2.2 Le didacticiel "À l’écoute de Windows® 95"

Un didacticiel sur cédérom a été développé. Ce cours interactif se divise en sept modules. Le premier module présente le mode d'utilisation du didacticiel. Le deuxième module porte sur les concepts de base de Windows® 95. Les modules 3 à 6 traitent des principales applications de Windows® 95. Enfin, le module 7 aborde l’initiation à Internet et au courrier électronique. Chacun des modules est constitué de leçons théoriques et d’exercices pratiques.

Le didacticiel répond aux besoins de la majorité des usagers non voyants et semi-voyants par sa conception accessible, notamment en permettant la navigation à l’aide des commandes du clavier, la personnalisation des couleurs de l’écran et en étant compatible avec l’utilisation des revues d’écran en mode braille ou vocal ainsi qu’avec les logiciels de grossissement de caractères. Il est conçu spécifiquement pour Windows® 95 et comporte une interface parlante. Lorsque l’usager utilise les commandes pour naviguer dans le didacticiel, que ce soit au sein des menus, des leçons ou des boîtes de dialogue, un  "feed-back " verbal lui est lu. La qualité de la voix est supérieure à la synthèse vocale car il s’agit de voix narrées et enregistrées en studio. Puisque le contenu pédagogique du didacticiel comporte des exercices pratiques, l’usager peut naviguer d’une application à l’autre dans Windows et y effectuer les tâches à l’aide des commandes du clavier ou de la souris. Ainsi l’usager peut utiliser, peut importe l’application dans laquelle il se trouve, les commandes du didacticiel pour apprendre à son propre rythme.

Le module 7 du didacticiel aborde les concepts de base d’Internet. En parcourant ce module, comme les autres modules, l’usager se voit proposer des exercices à effectuer à l’aide du clavier. Lors de ces exercices, la fenêtre du didacticiel est minimisée et l’usager a accès à ses applications en mode plein écran s’il le désire, et notamment à l’application qu’il utilise pour naviguer sur Internet. Lorsque la fenêtre du didacticiel est minimisée, toutes les fonctions du didacticiel demeurent actives. L’usager peut ainsi poursuivre l’écoute des explications et effectuer certains exercices simultanément. Ce module traite des principales caractéristiques des pages Web, des différents outils de navigation, particulièrement l’Explorateur Internet, des différents outils de recherche qui facilitent la consultation en organisant l’information que l’on retrouve sur ce réseau, de la procédure pour accéder à un site Web en inscrivant l’adresse et d’un aperçu de la structure et des commandes des programmes de courrier électronique.

À travers ce module, l’internaute non-voyant ou semi-voyant se fait une représentation des concepts graphiques d’Internet, tout en développant des habiletés afin de naviguer dans cet environnement dynamique où l’aspect graphique n’est pas standardisé et présente des variations d’une page à l’autre.

2.3 Le guide tactile

Le guide tactile est un outil complémentaire du didacticiel " À l’écoute de Windows® 95 ". Il est composé de quatorze représentations graphiques en relief de différents écrans de Windows® 95. Ce guide sert à appuyer les notions théoriques enseignées dans le didacticiel. Ces images sont représentées en relief et en braille et le contenu du didacticiel y fait référence. On y retrouve notamment le Bureau, l’Explorateur Windows, différentes boîtes de dialogues usuelles et deux représentations du navigateur Explorateur Internet. Ces représentations graphiques permettent à l’usager de se faire une bonne représentation mentale du contenu d’écrans types dans Windows.

Les écrans tactiles d’Internet permettent à l’usager d’identifier les différentes composantes d’un navigateur standard comme, par exemple, les différents menus ou la barre d’adresses. Ces fiches présentent également un exemple de fenêtre d’accès au catalogue Yahoo ainsi qu’une fenêtre générale d’un programme de courrier électronique.

2.4 Le tableau pédagogique

Le tableau pédagogique est un outil destiné aux formateurs oeuvrant auprès des personnes non-voyantes et semi-voyantes permettant de reproduire d’une façon tactile différents écrans de Windows® 95. Cet outil est composé de pièces en relief que l’on peut apposer sur le tableau dont la surface est recouverte de velcro. En apposant ces pièces de façon à représenter les objets graphiques de l’interface, un formateur peut ainsi reproduire le contenu des différents écrans et démontrer les concepts dynamiques de l’environnement de Windows. On peut y simuler le déroulement du menu Démarrer qui vient couvrir certains icônes se trouvant sur le Bureau, ou encore l’apparition d’une boîte de message qui vient masquer une partie du texte affiché dans la fenêtre courante. L’aspect générique du tableau permet au formateur de reproduire plusieurs écrans selon les besoins de l’apprenant.

Appliqué à l’Internet, le tableau permet de reconstituer des pages Web et des situations associées à la navigation, par exemple en démontrant l’ouverture d’une boîte de téléchargement de fichiers ou la superposition de pages lors de l’activation d’un hyperlien.

 

3. Conception des outils

Le didactitiel ainsi que les outils complémentaires ont été conçus et développés selon les étapes suivantes :

3.1 Identification des besoins

Pour l’analyse des besoins de notre clientèle, l’équipe de recherche a dirigé des groupes de discussion regroupant des formateurs-experts dans le domaine des technologies adaptées ainsi que des usagers. Découlant de ces échanges, des lignes directrices ont été retenues pour la conception des outils :

3.2 Conception

Suite à l’analyse des besoins recensés, un certain nombre de choix conceptuels ont été retenus pour l’élaboration des outils pédagogiques :

 

4. Évaluation des outils

Nous avons vérifié dans le cadre d’une évaluation sur sites auprès d’usagers non-voyants et semi-voyants et auprès de formateurs-experts si les outils de formation développés répondaient réellement aux besoins.

Les objectifs spécifiques de cette expérimentation consistaient à évaluer l’appréciation des usagers et des formateurs face à l’utilisation des outils d’apprentissage développés; à évaluer l’acquisition de connaissances des usagers sur les concepts de l’environnement Windows® 95 par le biais des outils; et à recueillir les commentaires, recommandations et suggestions des usagers et des formateurs en vue de l’amélioration des outils.

4.1 Méthodologie

La procédure :

L’évaluation sur sites menée par l’équipe AuDidact s’est tenue sur une période de deux mois, auprès de 13 usagers non-voyants et semi-voyants répartis dans 3 sites d’expérimentation au Canada. Parallèlement, une phase d’évaluation sur sites a été menée par l’APH auprès de 4 étudiants américains. Chaque usager convoqué devait compléter une formation d’une durée de 12 heures à raison de 4 sessions d’une demi-journée chacune. La principale tâche de l’usager était de parcourir les différents modules du didacticiel et de rechercher, selon ses besoins, les informations nécessaires à l’aide des différents outils d’apprentissage qui lui étaient proposés.

 

 

 

Les usagers :

Les usagers devaient répondre à un profil prédéterminé afin de constituer un échantillon représentatif de la clientèle potentielle. Nous avons considéré des facteurs comme l’âge, le type de déficience, l’occupation, les connaissances en informatique, les équipements adaptés utilisés, dans l’élaboration de l’échantillon.

Les mesures :

Lors de cette évaluation, il nous importait de recueillir des données sur :

4.2 Les résultats

Les usagers semi-voyants ont le besoin de savoir ce qui se passe et travaillent de sorte à maximiser l’utilisation de leur résidu visuel. Chez les non-voyants, la mémorisation de procédures est plus habituelle.

 

Conclusion

Les résultats obtenus confirment la nécessité de faire participer les usagers dans le processus de conception de logiciels d’accès et d’apprentissage comme ceux développés dans ce projet. Unanimement, les usagers ayant participé aux tests recommandaient le didacticiel et suggéraient d’exploiter cette approche pour l’apprentissage d’autres applications en informatique.

L’apprentissage des interfaces graphiques est en pratique un préalable à l’apprentissage de l’Internet. En effet celui-ci comporte essentiellement des contenus constitués de graphiques et de textes dans un environnement dynamique. Son exploitation dans un contexte purement textuel prive l’utilisateur d’une partie importante de ces contenus et des éléments qui les lient. Les outils présentés ici répondent bien à ce besoin et viennent favoriser la compréhension et l’accès à l’information des usagers non-voyants et semi-voyants.

 

Références

[1] Bastien, J.M.C. (1991) Validation de critères ergonomiques pour l’évaluation d’interfaces utilisateurs, Rapport de recherche no 1427, INRIA, Rocquencourt, France.

[2] Jonsson, K., Larsson, U. (1996) Multimedia’s Potential for Visually Impaired and Blind Young

People, Ed. D. Burger, Colloque INSERM, Vol 237, pp. 147-151.

[3] Martial, O. (1996) Les interfaces graphiques pour les aveugles : Évaluation comparative d’une Interface Souris et d’une Interface Clavier , ERGO-IA’96, octobre 1996, Biarritz, France.

[4] Martial, O., Garon, S. (1996) How the visually impaired learn to work with Windows, Ed. D. Burger, Colloque INSERM, Vol. 237, pp. 249-255

[5] Ramstein, C., Martial, O., Dufresne, A., Carignan, M., Chassé, P., Mabilleau, P. (1996) Touching and Hearing Microsoft Windows GUI’s - Design Issues in PC-ACCESS System, ASSET’96, 2nd ACM/SIGCAPH Conference on Assistive Technologies, April 11-12, 1996, Vancouver, Canada.

[6] Robert, J.-M. (1995) User Interface evaluation methods, Rapport technique, École Polytechnique de Montréal, Département de mathématiques et de génie industriel, 17 pages.

[7] Chassé, P., Jarry, A., Mabilleau, P., Proulx, J., Carignan, J. (1998) Innovative Training Tools Help People with Visual Impairments Learn Windows 95, CSUN ’98, California State University Northridge, Center on Disabilities, March 17-21, 1998, Los-Angeles, USA

 

 

TECSO inc. est une entreprise québécoise de recherche et développement dans le domaine

des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC)

pour les personnes ayant des incapacités et les aînés.