Nouvelles Technologies

pour l’Intégration Scolaire des Handicapés Visuels


Dominique Burger - INSERM U483
Université Pierre et Marie Curie
9, quai Saint Bernard - 75252 - Paris cedex 05
dburger@snv.jussieu.fr

Le développement de l'informatique et des techniques numériques ouvre des possibilités nouvelles pour que les personnes handicapées visuelles puissent accéder comme les autres - grâce à des équipements adaptés - aux mêmes sources d'information écrites : livres, journaux, magazines.

Cette révolution technologique représente un potentiel considérable pour l’intégration scolaire des aveugles et des malvoyants.

Nous proposons quatre lignes d’action principales dans cette direction qui s’appuient sur des travaux exploratoires et des réalisations menées dans le cadre du projet BrailleNet, en collaboration avec l’INRIA, l’INSERM, l’université Pierre et Marie Curie, plusieurs établissements scolaires spécialisés (CRDV Clermont-Ferrand ; EREADV Villeurbanes ; ERDV, Loos-les-Lille ; INJA, Paris, Institut Montéclair, Angers, ...) et plusieurs associations d’aveugles et malvoyants ( ANPEA, AVH, FAF,...).

 

1- Rendre les sites Web éducatifs accessibles à tous

Le Web constitue une source de documents utilisés couramment par les enseignants, les élèves et les étudiants. C’est aussi un outil de communication et d’échange. Certains sites offrent aujourd’hui la possibilité d’aides personnalisées.

Cependant, pour être lisible par des personnes utilisant un terminal braille ou une synthèse de parole, un site Web doit respecter quelques règles de conception simples. Le consortium W3C, grâce à l’initiative WAI (Web Accessibility Initiative), publie et met à jour des recommandations concernant l’accessibilité du Web. Ces recommandations sont aujourd’hui reconnues internationalement. Ces recommandations concernent l’accessibilité par différentes catégories de personnes handicapées (Le site Internet du gouvernement français en propose des traductions).

Rendre les sites éducatifs - à commencer par les sites de l’Education Nationale - accessibles à tous permettrait de faire un pas significatif dans le sens de l’intégration en donnant accès à de nombreux supports d’enseignement..

Rappelons qu’une décision du CIRE du 12/10/2000 fait obligation aux sites des organismes dépendant de l’Etat d’être accessibles aux non-voyants, à échéance du 30/06/2000. (Vérification devant être faite avec l’association BrailleNet).

 

Propositions 

  1. Que cette décision soit appliquée pour les sites dépendant de l’Education Nationale, sous l’égide du CNDP, en collaboration avec BrailleNet ;
  2. Que les projets d’universités en ligne prennent en compte la dimension d’accessibilité, afin de favoriser l’intégration des étudiants handicapés à l’université
  3. Que les appels d’offre publics mentionnent l’accessibilité comme un critère d’éligibilité des projets.

2- Réalisation des Livres scolaires

Au début de la chaîne conduisant au livre, il y a un fichier-source contenant toutes les spécifications sur son contenu, sa structure et le style à donner au document final. Aujourd’hui les éditeurs utilisent des formats structurés (HTML, XML, Open E-book Standard permettant de séparer ces trois aspects de sorte que - à partir d’une même source - il soit possible de dériver des documents différents. Des produits dérivés peuvent prendre la forme d’un livre électronique, d’un fichier au format PDF, ou affichable sur un assistant personnel...

La production d’une version d’un ouvrage adaptée pour des aveugles ou des malvoyants - en braille, ou en gros caractères ou même sous forme audio - doit s’inscrire dans ce schéma.

Notons que les recommandations de WAI s’appliquent à toutes sortes de documents numériques et qu’un consortium mondial a été mis en place pour définir une norme de documents audio-numériques utilisables par des personnes aveugles (consortium DAISY).

Propositions 

  1. Qu’une concertation entre Education Nationale et éditeurs scolaires permette d’aboutir à un schéma de production tel que il soit possible de dériver des ouvrages scolaires adaptés à partir des fichiers sources, sans opération manuelle préalable (l’adaptation de certains éléments graphiques - images, schémas, formules, ... - restant de la compétence des centres de transcription spécialisés);
  2. Que les fichiers sources des ouvrages scolaires soient systématiquement fournis par les éditeurs aux centres de transcription agréés par l’Education Nationale, sous le contrôle du Comité National de l’Edition Adaptée (CNEA).
  3. Que des outils de création de contenus soit développés et mis à disposition des auteurs pour faciliter la réalisation de fichiers sources répondant aux recommandations d’accessibilité. L’INSERM et/ou l’INRIA pourraient être chargés de ces développements.

Serveur de documents adaptés

Grâce à Internet, il est possible de mieux coordonner l’activité des différents centres chargés de l’adaptation des ouvrages scolaires. Cela peut en particulier être fait sous la forme d’un serveur donnant accès à des ouvrages adaptés existant. Ce serveur unifierait les fonctionnalités offertes actuellement par

Propositions

  1. que soit mis en place d’un service opérationnel, en liaison avec le CNEA, doté des moyens nécessaires, et chargé de l’administration, de l’alimentation et de l’évolution technique de ce serveur avec les partenaires recherches mentionnés.
  2. Que des coopérations soient recherchées avec des partenaires étrangers, ayant des projets analogues, dans monde francophone notamment, de façon à harmoniser les formats et les interfaces, et à offrir un service standard. Le projet OFAEL lancé par BrailleNet et un consortium associant le Québec, la Suisse, et la Tunisie pourra servir de base à cette coopération.

Notons que la Bibliothèque du Congrès aux Etats-Unis a ouvert en janvier 2000 un serveur de livres braille sur Internet qui permet d’accéder à plusieurs milliers de titres, encore soumis aux copyrights. Ce serveur fournit un schéma de fonctionnement opérationnel.

Livre électronique pour aveugles et malvoyants

Un livre électronique est une plate-forme informatique sur laquelle il est possible de télécharger et de consulter des ouvrages numériques. Le livre électronique offre toutes les garanties techniques permettant le respect des droits d’auteurs. L’existence d’un livre électronique accessible à des aveugles et des malvoyants, venant en complément des autres mesures proposées, permettrait l’accès sur un dispositif standard à l’ensemble des ressources numériques accessibles, de façon à répondre à la demande très diversifiée des jeunes handicapés visuels.

En France plusieurs projets peuvent concourir à la réalisation d’un cartable électronique pour des élèves ou étudiants handicapés visuels :

Propositions 

  1. Que les projets cartables électronique prennent en compte la dimension d’accessibilité par des utilisateurs malvoyants
  2. Lancement d’un appel d’offre pour la réalisation un livre électronique accessible à des aveugles.

 

Références 

Formats 

XML

Open Ebook Standard

Accesibilité 

Web Accessibility Initiative

Le Web plus accessible aux aveugles et aux malvoyants

Serveur Hélène 

http://www.braillenet.jussieu.fr/bv/helene/

Colloque

le Livre Numérique pour les Personnes Handicapées Visuelles - Cité des Sciences et de l’Industrie, Février 2000