Accueil B.Mol Gen T.P Web
Les textiles d'origine végétale
17-Les fibres de cellulose modifiée


Il est possible d'utiliser la cellulose extraite du bois et traitée chimiquement. Ces traitements permettent la fabrication de viscose qui pourra être utilisée dans la fabrication de tissus (rayonne), de films (cellophane) ou d'éponges dites végétales.

Inventée en 1884 dans l'Isère par le comte Hilaire de Chardonnet, la viscose appelée encore "soie artificielle ", fabriquée à partir de la pâte de bois, connaît un développement important jusque vers 1950. Ensuite, elle sera concurrencée par les textiles synthétiques. La viscose est de la cellulose de bois remaniée par traitements chimiques (habituellement par la soude qui rompt les liaisons Hydrogène) et physiques (régénération par extrusion à travers une filière et étirement pour la rendre textile). Ces techniques permettent d'obtenir des filaments (viscose) ou des couches minces (cellophane).
La rayonne (ou soie artificielle) et la fibranne sont fabriquées avec des fils de viscose. Leur fabrication est source de pollution due aux déchets chimiques mais un radio traitement ou radient est actuellement expérimenté, il permettrait de réduire le traitement chimique et ses déchets toxiques.

Fil de viscose par torsion des filaments, vu au microscope électronique à balayage (MEB).

Tissu de viscose vu au microscope électronique à balayage, formant un ensemble très régulier.

Filaments de viscose vus au microscope polarisant.

Détail des filaments de viscose vus au microscope électronique à balayage. Ils sont pleins et de diamètre constant.

Selon la filière utilisée lors de la régénération, on obtient à partir d'une suspension de viscose des filaments (voir ci-dessus le textile), des films de cellophane, des boyaux de dialyse ou bien par prise en masse, une structure alvéolée : l'éponge.

Cellophane (MEB).
Boyau de dialyse (MEB).
Une éponge végétale (cellulosique) (MEB).

Eponge végétale.
Coupe d'une éponge végétale montrant le réseau de viscose avec des capillaires dans lesquels circule l'eau, et des fibres de coton ajoutées pour renforcer la solidité. Microscope électronique à transmission (Cliché Henri Chanzy).

L'industrie chimique utilise la cellulose et des dérivés de celle-ci (acétate de cellulose, nitrate de cellulose) pour la fabrication de nombreux produits (filtres des cigarettes, vernis...).




Michèle Mosiniak, Roger Prat.

Nous remercions M. Henri Chanzy, CNRS-CERMAV (Centre d'Etudes et de Recherches sur les Macromolécules Végétales), Grenoble.

Dernières modifications : 23 mai 2005
Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR de Biologie