Accueil B.Mol Gen Web
Structure et croissance de la racine
09-Le système conducteur primaire


Les racines de Dicotylédones possèdent de 2 à 5 faisceaux de xylème primaire alors que les racines de Monocotylédones en présentent plus de 6 et souvent 12 à 20. La différenciation des tissus conducteurs se réalise dans le procambium, situé dans le cylindre central et délimité par le péricycle et l'endoderme. Comparons l'anatomie de deux racines de plantes herbacées, une dicotylédone, l'héllebore (Renonculacées) et une monocotylédone, l'Iris (Iridacées).

Structure d'une racine de Dicotylédones, l'Héllébore (Renonculacées).
En coupe transversale, une racine est composée d'une région externe, l'écorce (rhizoderme, parenchyme cortical et endoderme) et d'une région centrale, le cylindre cental limité par une assise de cellules, le péricycle. Ce cylindre contient les tissus conducteurs, le xylème (conducteur de la sève brute, ascendante) et le phloème (conducteur de la sève élaborée par les feuilles, descendante) disposés en faisceaux. Chez les dicotylédones, il existe de deux à cinq faisceaux de chaque type disposés en alternance.
Structure d'une racine de Monocotylédones, l'iris (Iridacées).
La structure est sensiblement la même mais les faisceaux sont plus nombreux. Ici, cette racine en comporte 14.

Différenciation centripète du xylème primaire

Les premiers éléments (vaisseaux ou trachéides) du xylème se différencient à la périphérie du cylindre central contre le péricycle. Les suivants se différencient dans des cellules situées vers le centre (différenciation centripète). Il en est de même pour les cellules du phloème mais la succession est souvent plus difficile à observer.

Disposition alterne du xylème et du phloème primaire

Si l'on fait le tour du cylindre central en suivant le péricycle, on rencontre alternativement les faisceaux de phloème et de xylème (disposition alterne des tissus conducteurs).

Différenciation des tissus conducteurs dans une racine à deux pôles vasculaires (X = Xylème, P = Phloème).

Les racines de Dicotylédones possèdent deux, trois, quatre ou cinq faisceaux de xylème primaire. Les racines de Monocotylédones en possèdent en général plus de six. Il y a toujours autant de faisceaux de phloème. La différenciation des faisceaux se réalise toujours vers le centre (différenciation centripète) et les faisceaux de xylème et de phloème sont toujours disposés en alternance.

Dans un grand nombre d'espèces de Dicotylédones des divisions supplémentaires se réalisent entre le phloème et le xylème primaires, donnent naissance à un cambium qui produira des tissus conducteurs secondaires.

Roger Prat, J.P.Rubinstein
Pour en savoir plus sur l'anatomie générale des plantes, accédez au "Didacticiel d'Anatomie".
Pour nous contacter :

contact mail


Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR des Sciences de la Vie