Accueil B.Mol Gen Web
Structure et croissance de la racine
05-L'élongation cellulaire


Les différentes étapes de la vie cellulaire se déroulent linéairement. Ainsi, au dessus de la zone de division, les cellules s'allongent (zone d'élongation). Cependant, les problèmes sont plus complexes comme le montrent les images suivantes obtenues sur une coupe longitudinale de racine d'ail traitée à l'hématoxyline qui permet une coloration assez générale des structures cellulaires.

Sur cette coupe longitudinale, la coloration est plus forte au dessus de la coiffe dans la région des mitoses puis s'éclaircit en s'éloignant de la pointe (vers la droite). Ceci est due à la densité des noyaux cellulaires qui dépend directement de la taille des cellules. Cependant, on remarque que toutes les régions réagissent différemment.
Dans la région A (zone de divisions intenses), toutes les cellules sont approximativement isodiamétriques.
Dans la région B, les cellules du parenchyme cortical sont très allongées alors que les cellules du rhizoderme et les cellules du procambium restent isodiamétriques.
Détail du parenchyme cortical de la zone A. On observe deux cellules en division (métaphases).
Détail du parenchyme cortical de la zone B. Les cellules sont très allongées et contiennent de grandes vacuoles.

La croissance des cellules se réalise principalement dans le sens longitudinal. On parle d'élongation. Elle s'accompagne de phénomènes de différenciation comme des modifications très apparentes du système vacuolaire. D'autres phénomènes de différenciation plus complexes interviendront lorsque la cellule aura atteint sa taille définitive.

Roger Prat, J.P.Rubinstein
 
Pour nous contacter :

contact mail


Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR des Sciences de la Vie