Accueil B.Mol Gen Web
Structure et croissance de la racine
02-La coiffe


La coiffe, petite calotte qui entoure l'extrémité de la racine, a plusieurs rôles extrêmement importants :

  • Elle protège le méristème apical où se déroulent les divisions cellulaires qui permettent la croissance de la racine. Lorsque la racine grandit, elle s'enfonce dans le sol dans un milieu hostile (dureté et irrégularité, graviers ou particules plus ou moins dures et tranchantes, etc. ). La coiffe empêche ces particules de heurter brutalement la racine en mouvement.
  • Elle est elle-même confrontée à ces heurts dangerereux. Pour assurer sa fonction elle est sujette à un constant renouvellement. Des divisions cellulaires situées contre le méristème apical assurent le renouvellement de ses cellules pendant que les cellules apicales les plus externes se desquament progressivement. Malgré ce renouvellement continuel, elle garde une forme et une taille constante.
  • Les parois de ses cellules se transforment en un mucilage qui permet un glissement doux de la jeune racine.
  • Sa situation privilégiée à la pointe de la racine et dans l'axe de sa croissance l'amène à jouer un rôle majeur dans l'orientation de la croissance de la racine. C'est elle en effet qui représente le capteur de la gravité et qui permet de modifier le sens de croissance de la racine en fonction de sa position.

    Protection et renouvellement

Coiffe d'une racine.
La coiffe garde une taille constante malgré la desquamation de ses cellules les plus externes grâce à la prolifération des cellules profondes (méristème d'entretien).

La coiffe est en constant renouvellement. De nouvelles cellules sont produites dans le méristème d'entretien alors que les cellules les plus apicales, exposées aux agressions du milieu extérieur se desquament. Cette desquamation, associée à une secrétion d'un mucigel (formé par les pectines des parois des cellules libérées) constitue une protection mécanique de l'apex subterminal lors de l'enfoncement de la racine dans le sol.

Perception de la gravité

Les statocytes.
Dans la région centrale de la coiffe (la columelle), les cellules sont riches en amidon. A cause de leur densité, les amyloplastes décantent dans ces cellules et se trouvent en position basale quand la racine est verticale.

Lorsque la racine est penchée ou placée en position horizontale, les amyloplastes changent de position à cause de la gravité. Ce sont eux les premiers éléments dont la position est modifiée par la gravité. C'est pourquoi les cellules ont été appelées des statocytes et les amyloplastes des statolithes. Leur intervention, comme récepteur primaire de la gravité, suggérée, dès le début du 20ème siècle, a été démontrée.

Roger Prat, illustrations J.P.Rubinstein
Pour comprendre les réactions dues à la gravité, consulter le dossier "Gravitropisme"
Pour nous contacter :

contact mail


Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR des Sciences de la Vie