Accueil B.Mol Gen Web
icone protoplaste
Les Protoplastes
page précédente
7-Régénération de Paroi par les protoplastes
page suivante

Les protoplastes peuvent-ils rester sans paroi ou sont-ils susceptibles d’en régénérer une ?
Avant même que les cultures de protoplastes isolés soient résolues, il a été possible de vérifier cette potentialité sur des cellules plasmolysées.
Lorsqu’un tissu est plasmolysé, il n’existe plus de relations intercellulaires mais les cellules (protoplastes in situ) peuvent continuer à vivre quelques temps. L’observation de feuilles d’élodée du Canada plasmolysées montre après quelques jours, l’existence d’une sécrétion de polysaccharides à l’extérieur de la membrane plasmique. Ceci est donc une preuve que le protoplaste peut continuer à secréter une nouvelle paroi.

formation de paroi dans la cellule plasmolysée
formation de paroi dans la cellule plasmolysée (schéma)
Cellule plasmolysée d’élodée pendant 4 jours : une structure se développe dans l’espace de rétraction


formation de paroi dans la cellule plasmolysée
formation de paroi dans la cellule plasmolysée colorée au calcofluor
Cellule d'élodée après quatre jours de plasmolyse.
Contraste de phase
La ême cellule d'élodée après quatre jours de plasmolyse.
Coloration au calcofluor

La structure développée dans l’espace de rétraction est rendue fluorescente par le calcofluor et est donc constituée de polysaccharides.

Chez les protoplastes isolés, la sécrétion d’une nouvelle paroi a été la preuve irréfutable de la viabilité des protoplastes et l’ouverture de nouvelles possibilités de culture.

protoplaste oignon régénération de paroi
Population de protoplastes méristématiques de poireau colorée au calcofluor après 20 heures de culture.
Plusieurs protoplastes ont régénéré une paroi parfois encore incomplète ;
en encart, la même population au contraste de phase : certains protoplastes visibles n’ont pas encore régénéré de paroi.

Il faut attendre que la paroi soit complète et résistante pour que les protoplastes soient manipulés.

régénération de paroi par un protoplaste d'oignon
Protoplaste d'oignon isolé depuis 24 heures; à gauche, observation en fond clair; au centre, le même protoplaste observé en fluorescence (calcofluor), on constate l'existence d'une paroi discontinue; à droite, le même protoplaste replacé dans un milieu moins concentré (hypotonique), le protoplaste éclate.

Lorsque la paroi est encore incomplète, une diminution de la concentration du milieu fait éclater le protoplaste (à droite).

Après la régénération de sa paroi, le protoplaste est devenu une cellule presque comme les autres et les différents laboratoires vont obtenir des divisions et des régénérations de plantes.

page précédente
page suivante

 

auteur de la page : Roger Prat
PRAT R. et WILLIAMSON F.A., 1976. Chronologie de la sécrétion de parois par les protoplastes végétaux. Soc. Bot Fr.coll. Sécrét. végét. 1976, 33-45
Pour nous contacter :

contact mail


Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR des Sciences de la Vie