Accueil B.Mol Gen Web
icone protoplaste
Les Protoplastes
page précédente
3-La paroi cellulaire
page suivante

La paroi cellulaire végétale considérée jusqu’alors comme une structure inerte (le paraplasme) a été étudiée biologiquement dans les années 1960-1970. Sa structure chimique est devenue connue (Albersheim) ainsi que son ultrastructure (Roland en France). Il est impératif de mettre en évidence ses constituants si l’on veut vérifier que l’on a bien isolé des protoplastes sans paroi ou si l’on veut vérifier sa régénération par des protoplastes isolés.
La structure et le fonctionnement de la paroi primaire des cellules végétales sont étudiés dans un autre dossier de ce site (lien). Nous nous contenterons ici de montrer quelques techniques de visualisation des polysaccharides de la paroi.

En microscopie électronique (MET), sans contraste particulier la paroi est peu visible. A l’aide d’un révélateur cytochimique dérivé du test APS (Acide Periodique Schiff) appliqué à la microscopie électronique (test PATAg mis au point par Thiery), les polysaccharides sont spécifiquement contrastés.

cellule méristématique au MET
cellule méristématique colorée par un test des polysaccharides
Cellule végétale méristématique au MET (contrastant acétate d'Uranyle)
Paroi et amidon des amyloplastes apparaissent en blanc
Cellule végétale méristématique au MET (test PATAg)
Paroi et amidon des amyloplastes sont très contratés

Les études sur coupes histologiques (microscopie photonique ou électronique) demandent de longues préparations. Nagata et Takebe montrent qu'un colorant fluorescent, le Calcofluor White ST, est utilisable in vivo. Cet azurant optique se fixe spécifiquement sur la cellulose et permet de la visualiser directement "in vivo". Il sera très généralement utilisé pour l’observation des protoplastes.

parenchyme cortical d'hypocotyle de soja coloré au calcofluor
Section d’hypocotyle de soja colorée au calcofluor. Au microscope, la fluorescence apparaît en bleu.

 

page précédente
page suivante

 


auteur de la page : Roger Prat

Bibliographie sommaire:
THIERY J.P., 1967. Mise en évidence des polysaccharides sur coupes fines en microscopie électronique. J. Microscopie, 6, 987-1018
NAGATA T. TAKEBE I., 1970, Cell wall regeneration and cell division in isolated tobacco mesophyll protoplasts. Planta, 92, 301-312

Pour nous contacter :

contact mail


Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR des Sciences de la Vie