Accueil B.Mol Gen Web
La paroi primaire de la cellule végétale
 
Modélisation des structures en arceaux
 

Des structures "en arceaux" ont été observées tout d'abord dans la cuticule des insectes et des crabes (Y. Bouligand et al), chez de nombreux invertébrés ou même dans les chromosomes de protistes. Le même type de structure semble se réaliser dans les parois polysaccharidiques des végétaux. On peut considérer que dans un plan, les fibrilles sont parallèles et que la paroi est formée de couches successives dans lesquelles les fibrilles parallèles sont différemment orientées. Une succession de modèles graphiques très simples va permettre d'expliquer l'établissement de cette structure
Associations de plans de fibrilles parallèlles
Associations de plans de fibrilles parallèlles, dont l'orientation varie d'un angle constant (ici 15°).
 
Visualisation d'une "carotte" de paroi
Visualisation d'une "carotte" de paroi :
Vue de profil, l'orientation des fibrilles peut donner l'illusion des fibrilles courbes (arceaux).
 
Visualisation d'une "carotte" de paroi
Si dans la construction du modèle, les lignes de construction des plans sont effacées, la structure en arceaux apparaît très clairement. C'est ce type de structure que l'on a observé en cytochimie au microscope électronique.
 
Visualisation d'une "carotte" de paroi
Si les plans sont rendus transparents, on observe une structure dispersée croisée. C'est ce qui se passe avec les techniques d'ombrage.
 
Visualisation d'une "carotte" de paroi
Lorsqu'on observe la "carotte" de paroi de gauche ou de droite, les arceaux s'inversent. C'est ce qu'on observe avec l'utilisationde la platine goniométrique.
 

Ce type de modélisation graphique peut être informatisé et permettre de visualiser un fragment de paroi sous différents angles comme le permet la platine goniométrique. Les résultats sont comparables, ce qui permet de conclure à la réalité du modèle.

Modélisation animée

Conclusion : les arceaux observés représentent un "artéfact" au sens propre, "effet de l'art", c'est à dire ici de la technique d'observation. Cependant, cet "artéfact", est dû à une structure géométrique particulièrement élaborée.

[Haut de la page]

Roger PRAT, Michèle MOSINIAK, Jean-Claude ROLAND
 
Pour nous contacter :

contact mail


Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR des Sciences de la Vie