Accueil B.Mol Gen Web
Le papyrus
Le papyrus support d'écriture, étude microscopique

 

En ce qui concerne les échantillons de papyrus transformé en support d'écriture, il s'agit dans ce chapitre, soit de papyrus récent fabriqué selon la technique traditionnelle (Dr Ragab, Le Caire), soit de papyrus antique.
Les clichés de papyrus antique faits au Laboratoire (sans indication d'auteur) ont été réalisés avec du matériel de 2000 ans environ provenant de l'île Eléphantine en Haute-Egypte offerts par le département des Antiquités Egyptiennes du Musée du Louvre.
Les clichés de Marie-Caroline de Bignicourt ont été réalisés sur des échantillons également fournis par le Musée du Louvre ou bien par l'institut de Papyrologie de la Sorbonne, sans précision de provenance ni de date à notre connaissance.

L'examen comparé au microscope à balayage de la surface de supports en papyrus et celle de papier actuel oppose bien le caractère laminaire des uns et dispersé des autres.

Papyrus récent. On reconnaît l'organisation cellulaire. Microscope électronique à balayage (MEB).
Papyrus antique (MEB).
Papier journal, pâte mécanique (MEB). Les fibres végétales ont été dissociées.

A la surface des supports en papyrus aussi bien que dans leur masse, on reconnaît l'organisation cellulaire.

Papyrus antique, face externe du support d'écriture (face exposée à l'air).
Fibres appartenant à un faisceau conducteur entourées de parenchyme. Pollution sans doute par du sable car du silicium a été détecté à la microsonde (MEB).
Papyrus antique, face interne (face adhérant à une autre couche de lamelles) du support d'écriture (MEB).
(Clichés Marie-Caroline de Bignicourt).

 

Papyrus antique face interne montrant un gros grain d'amidon qui semble, ici, d'origine externe (MEB).
(Cliché Marie-Caroline de Bignicourt).

Les cellules observées sont celles des nappes d'aérenchyme bordant les lacunes aérifères. Malgré l'aplatissement provoqué, les zones de chevauchement et la structure feuilletée sont encore discernables.

Papyrus récent (MEB).
On voit bien une zone de recouvrement entre deux lamelles médullaires de la tige.
Papyrus antique (MEB).
On reconnaît les contours cellulaires.

Les coupes transversales montrent l'existence de larges zones d'adhésivité interpariétale.

Papyrus récent.
Coupe transversale montrant les zones d'adhésions des interfaces pariétales (Microscope électronique à transmission, MET).
Papyrus récent.
Coupe perpendiculaire aux tissus de la tige montrant un faisceau de fibres non modifiées (MET).

 

Papyrus antique.
Coupes transversales de matériau constitué de cellules d'aérenchyme à différents grossissements. Les caractères sont comparables à ceux du matériel récent. Les microfibrilles sont plus apparentes et réactives, indiquant une réduction de la matrice au cours du temps (MET).

Les coupes fines vues en microscopie électronique à transmission (MET) avec mise en évidence des polysaccharides (constituants de la cellulose) révèlent l'extraordinaire capacité de compactage des parois de l'aérenchyme au cours de la transformation des tissus végétaux en support d'écriture.

Papyrus récent.
Vue d'ensemble montrant la compacité des parois de l'aérenchyme (MET).
Papyrus récent.
Nombreux replis sinueux des parois, on note l'absence de toute cassure (MET).

Deux ensembles de propriétés apparaissent :
- une grande souplesse et une plasticité qui permettent des repliements multiples. Il en résulte la réduction et même la disparition des espaces luminaux (des lumens de certaines cellules) et lacunaires (dans le parenchyme lacuneux). Aucune cassure n'est visible.
- les interfaces pariétales entrées en contact restent adhérentes. L'adhésivité se manifeste sur les deux faces des parois : côté interne entre les lamelles terminales (face interne de la paroi cellulaire), côté externe entre les revêtements polyuroniques (face externe des cellules).
En revanche, les fibres ne sont pas modifiées.

Michèle Mosiniak et Roger Prat
 
Pour nous contacter :

contact mail


Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR des Sciences de la Vie