Génération d'une courbure provoquée par la dilatation différencielle de deux matériaux solidaires. Dans ce modèle simple, la couche supérieure (ocre) est beaucoup plus hydrophile que la couche inférieure (verte).
A-En absence d'eau, les deux couches sont alignées et l'ensemble est rectiligne.
B-En présence d'eau, la dilatation de la couche supérieure (ocre) est nettement plus importante que celle de la couche inférieure (verte). La couche ocre s'étend donc à la fois en épaisseur (flèche jaune) et en surface (flèches bleues) au détriment de la couche verte.
Les deux couches étant solidaires, la longueur de leur jonction ne change pas. La dilatation se porte donc préférentiellement sur la longueur supérieure de la couche ocre et impose sa courbure à l'ensemble. Pour cette raison, la longueur supérieure de la couche ocre est convexe et inversement, la longueur inférieure de la couche verte est concave.Voir l'animation