B.Cell BioMol Gen Zoo

1
VUE D'ENSEMBLE DE L'HÉPATOCYTE
1

 

2
Double fixation glutaraldéhyde - OsO4 :
...Fixation simple au glutaraldéhyde

L'aspect sensiblement différent de ces deux hépatocytes s'explique par le fait qu'ils ont été fixés diversement :
 
  • soit simplement au glutaraldéhyde (à droite)
  • soit en 2 étapes, la fixation au glutaraldéhyde étant suivie d'une postfixation par le tétroxyde d'osmium ("acide osmique" : OsO4) (à gauche).

1 - Une comparaison des deux images permet de mettre en évidence les avantages/inconvénients respectifs des deux modes de fixation :
 
  • une postfixation par le tétroxyde d'osmium (image de gauche ) est indispensable à la visualisation des constituants membranaires de la cellule (membranes et crêtes mitochondriales, membranes du réticulum endoplasmique granulaire et lisse, membranes de l'enveloppe nucléaire) ainsi qu'à celle des rosettes de glycogène - lesquelles demeurent transparentes aux électrons en l'absence d'acide osmique (image de droite).
  • en revanche, certaines catégories de protéines, qui sont préservées par le glutaraldéhyde, sont ensuite partiellement extraites par l'acide osmique. Un tel effet se montre spectaculaire au niveau du noyau, dont, par exemple, les espaces interchromatiniens apparaissent "vidés" après une postfixation osmiée (image de gauche), alors qu'ils sont occupés par un matériel finement dispersé en son absence (image de droite) .

Il est donc utile, si l'on veut explorer l'ultrastructure des noyaux cellulaires, de disposer d'échantillons des deux types.

2 - Si l'on se repère aisément, malgré tout, dans le cytoplasme - en tout cas après une double fixation - l'aspect du noyau en revanche, moins familier, apparaît peu lisible.

1 Que s'attend-on à trouver dans le noyau d'une cellule somatique comme l'hépatocyte de rat ?

Cliquez ici pour accéder à un SCHÉMA THÉORIQUE

Cliquez sur les images pour faire apparaître le lettrage
Page d'accueil