B.Cell BioMol Gen Zoo

1
LE NOYAU D'HÉPATOCYTE DE RAT, MODÈLE DE NOYAU INTERPHASIQUE
DES CELLULES SOMATIQUES (MAMMIFÈRES)
1
 

SCHÉMA RÉCAPITULATIF
Cliquez sur le schéma pour supprimer le lettrage

 

Ce schéma d'une coupe transversale "idéale" répertorie tous les constituants structuraux que l'on peut trouver dans un noyau interphasique observé en routine à l'échelle ultrastructurale :

1 - L'ENVELOPPE NUCLÉAIRE

Le principal apport de la microscopie électronique est l'identification d'une couche de matériel homogène étroitement accolée à la membrane nucléaire interne sur sa face nucléoplasmique et interrompue au niveau des pores (pn). Il s'agit de la lamina (la).

On voit que des amas de chromatine condensée (2a) sont accolés à la lamina sur toute sa surface ;
on sait par ailleurs que les différents chromosomes sont attachés à cette couche protéique en des points de repère précis.

Des alignements de ribosomes (ri) sont observés ça et là, attachés à la membrane nucléaire externe sur sa face cytosolique.

2 - LA CHROMATINE, qui représente les territoires des différents chromosomes de l'espèce individualisés pendant la mitose, existe dans deux états de décondensation dans les noyaux interphasiques :

partielle, encore proche de la condensation mitotique : c'est le cas dans les amas de chromatine condensée, qu'ils soient, au hasard des plans de coupe, appuyés contre la lamina (2a), ou dispersés dans les régions internes du noyau (2b). Dans cet état la chromatine est largement inactive.
Une partie de la chromatine de ces amas est de l'hétérochromatine (qui ne s'est pas décondensée à la fin de la mitose), non discernable en routine.

1


totale
: il s'agit des fibrilles de chromatine diffuse, éléments d'une frange plus ou moins développée bordant la chromatine dense (fra) et représentant la chromatine active.

Les transcrits correspondants (fibrilles périchromatiniennes) sont mélangés à leurs matrices au sein de cette frange. Les deux catégories de fibrilles sont indiscernables aux grandissements pratiqués en routine.

Troisième élément de la frange, des constituants granulaires isolés observés au contact de la chromatine condensée - les grains périchromatiniens (gp) - sont des structures - candidates à l'emballage des ARN messagers.

3 - Un ou plusieurs NUCLÉOLES, de structure complexe, en relation étroite avec la chromatine dense (chromatine intranucléolaire : chi / chromatine périnucléolaire : chp) ; v : vacuole.
A noter que le centre fibrillaire, qui représente chez la majorité des espèces les organisateurs nucléolaires différenciés pendant l'interphase, est absent dans l'hépatocyte de rat.

4 - LES ESPACES INTERCHROMATINIENS (NUCLÉOPLASME)

Dans le nucléoplasme, la microscopie électronique a permis de découvrir :

- des amas de structures granulaires de 15 nm de diamètre : les grains interchromatiniens (gi);

- des amas de filaments pelotonnés : les corps pelotonnés ou corps de Cajal (cp);

- des plages de matériel finement fibrillaire qui correspondent à des sections passant par la frange des amas de chromatine condensée, à l'exclusion de celle-ci (frb) ;

- un réseau finement fibrillaire (non figuré sur le schéma), en grande partie détruit par l'acide osmique, occupant entièrement les espaces interchromatiniens.

Un tel réseau pourrait représenter la matrice nucléaire, structure - candidate à la fonction de nucléosquelette, dont l'existence est controversée.

Page d'accueil