Accueil B.Mol Gen Web
 
Les mouvements des végétaux
Les Tropismes

L'augmentation de taille d'un végétal provoque le déplacement de ses parties les plus périphériques. Cependant, la croissance n'est pas linéaire et s'accompagne de mouvements très complexes (inégalités de croissance) dont certains ont été bien étudiés.

Les tropismes sont certainement les mouvements les plus élaborés.

  • Le mécanisme est une croissance différentielle sur les deux faces d'un organe qui se traduit par une courbure.
  • Le stimulus est un événement extérieur directionnel.
  • La direction du mouvement dépend de la direction du stimulus (tropismes négatifs ou positifs).
  • Le mouvement n'est pas réversible puisque la croissance n'est pas réversible.
  • Selon la nature du stimulus on distingue principalement :
  • Les tropismes font intervenir une régulation de la croissance induite principalement par une hormone : l'auxine. Comme celle-ci a un effet différent sur les tiges et les racines, ceci explique que les mêmes stimulus externes se traduisent par des réactions différentes selon les organes (par exemple, gravitropisme négatif des tiges et gravitropisme positif des racines.
  • Les tropismes représentent une forme d'adaptation physiologique aux conditions variables du milieu. Cette adaptation est fondamentale pour les plantes qui sont des organismes fixés ne pouvant pas se déplacer.
  • Remarquons que certains tropismes comme le phototropisme sont assez faciles à mettre en évidence puisque la direction de la lumière varie au cours de la journée alors que d'autres comme le gravitropisme ne se manifestent par un mouvement apparent que lorsque la position de la plante est modifiée. En effet, sur la terre, la direction de la gravité est constante. Il n'en demeure pas moins que le port vertical des plantes, condition essentielle à leur développement sur la terre est conditionné par la perception de la gravité en continu.

Schéma général des mécanismes de type "tropisme" :

1-Un stimulus orienté agit sur une zone de réception de l'organe. Un message est transmis jusqu'à une zone de réponse (zone de croissance).
2-Tropisme négatif (-) : Une réponse de courbure (croissance différentielle) est orientée dans le sens contraire à la direction du stimulus.
3-Tropisme positif (+) : Une réponse de courbure (croissance différentielle) est orientée dans le sens de la direction du stimulus.

Pour tous les tropismes :

  • la réponse est toujours une courbure orientée (+ ou -) due à une croissance différentielle des deux faces de l'organe,
  • la zone de réponse est toujours une zone de croissance ou susceptible de grandir,
  • le messager final est toujours une hormone, l'auxine.

Selon les tropismes :

  • le stimulus peut être la lumière (phototropisme), la gravité (gravitropisme), un contact (haptotropisme),
  • le mécanisme de réception du stimulus peut être différent,
  • ainsi que le mécanisme de transmission du message.

[Haut de la page]

J.P. Rubinstein et R. Prat
 
Pour nous contacter :

contact mail


Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR des Sciences de la Vie