Les mouvements des végétaux
Pissenlit : Transport passif des akènes par le vent
accueil-passif

Ces mouvements passifs dépendent essentiellement de la dynamique de l'environnement (vent ou transport par des animaux). Des particularités anatomiques, morphologiques ou physiologiques de l'organisme permettent une adaptation particulière à ces conditions de milieu. Ces mouvements concernent principalement le transport de spores chez les algues et les champignons, de grains de pollen (pollinisation par le vent ou les animaux) ou de semences (disséminations de graines ou de fruits) chez les spermaphytes.

Prenons l'exemple du capitule de pissenlit (Taraxacum sp. (Composée))

Capitule (inflorescence)
capitule ouvert montrant les fleurs
Deux fleurs séparées

Transformation : de la fleur au fruit (akène)

L'ovaire de chaque fleur donne un akène (fruit sec contenant une graine). Ces akènes sont surmontés d'un pappus en forme de parapluie (ayant pour origine le stigmate de l'ovaire).

Capitule en fin de floraison.
Les fleurs ont fanées et les fruits sont sérrés dans l"involucre de l'inflorescence.
Une coupe longitudinale montre les fruits (akènes) bien alignés sur le réceptacle de l'inflorescence.

Dissémination des akènes

L'involucre de l'inflorescence est bie écarté, les akènes sont surmontés d'un pappus bien déployé. Il suffit d'un coup de vent... On retrouve la citation du dictionnaire Larousse : "je sème à tout vent"

Capitule de fruits à maturité.
Capitule pendant la dispersion des akènes.
Akènes dispersés.

 

trois images successives de la dispersion des akènes de pissenlit.
Pour voir ce mouvement en vidéo --------------->
 
Biologie et Multimédia - UFR des Sciences de la Vie - Sorbonne Université