Accueil B.Mol Gen Web
 
Les mouvements des végétaux
Ouverture et fermeture des fleurs de tulipe

La plupart des nasties sont des mouvements de turgescence comme par exemple les mouvements de veille et de sommeil de certaines feuilles. Le stimulus est le plus souvent la variation de lumière entre le jour et la nuit (nyctinasties). Il existe également des nasties de croissance pour lesquelles le stimulus est la température.

Exemple : la thermonastie de la fleur de tulipe

Des fleurs également s'ouvrent le jour et se ferment la nuit. Pour certaines d'entre elles, le stimulus n'est pas la lumière mais la température qui varie également entre le jour et la nuit. Le mécanisme est alors différent (thermonastie). C'est une différence de vitesse de croissance des deux faces du pétale (et non une différence de turgescence) qui provoque le mouvement. Celui-ci n'est donc réversible qu'en apparence puisque la croissance n'est pas réversible.

Fleur de tulipe fermée.
Fleur de tulipe fermée.

Pour comprendre le mécanisme de ce mouvement, une expérience a été réalisée en soumettant des morceaux de tissus des faces interne ou externe de la base des pétales, à des variations de température et en mesurant leurs dimensions au cours du temps.
(d’après Wood-Crombie, (1962), Thermonasty, Handbook of plant physiology, tome XVII/2, pp 15-28, ed Springer Verlag.)

Les variétés horticoles achetées chez le fleuriste ne présentent pas toujours ce phénomène de thermonastie. Il faut s'adresser aux variétés les plus proches des types botaniques.

Lors d'un réchauffement c'est la face interne qui grandit le plus vite provoquant l'ouverture de la fleur.
Lors d'un refroidissement c'est la face externe qui grandit le plus vite provoquant la fermeture de la fleur.

Représentation schématique du mouvement d'ouverture et de fermeture de la fleur de tulipe.

On croit souvent que l'ouverture et la fermeture de ces fleurs sont dues à l'alternance jour-nuit. En fait dans la plupart des appartements il existe une variation de température entre le jour et la nuit et c'est elle qui produit une différence de croisance. Ce phénomène n'est pas visible immédiatement. Cependant il suffit d'observer un bouquet de tulipes après quelques jours pour se rendre compte que leur taille a augmenté. Lorsque leur taille est arrivée au maximum et avant que les pétales ne tombent, elles ne se ferment plus la nuit.

 


J.P. Rubinstein et R. Prat
 
Pour nous contacter :

contact mail


Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR des Sciences de la Vie