Sur ce plan rapproché de l'entrée de la fourmilière, on distingue le ballet incessant des ouvrières chariant des boulettes de sable vers la périphérie. Une fois déposées, les boulettes s'accumulent en un talus concentrique, puis les ouvrières repartent vers la fourmilère pour continuer leur tâche de terrassement.

Retour