Messor arenarius.

(la moissonneuse)

 

Le déblaiement des enveloppes vides

Lorsque les fruits complets sont ramenés dans la fourmillière, ils sont dépiautés. Les graines sont rangées dans des chambres adéquates pour être stoquées puis consommées. A cet instant, les ouvrières Messor arenarius se chargent de remonter les enveloppes vides, gousses et autres coques qui encombrent. Les déblais sont alors emportés et éparpillés tout autour de l'orifice du nid. Ainsi s'accumulent les bractées et réceptacles des inflorescences des composées et les diverses écailles qui enveloppent le grain des graminées (glumes et glumelles).

Si les enveloppes sont trop volumineuses, les ouvrières Messor arenarius peuvent s'entraider.

Finalement, les déchets s'accumulent autour de l'entrée du nid et recouvrent les boulettes de sables extraites précedemment lors du réaménagement de la fourmilière.

Dès le début de l'été, l'accumulation des déchets forme un tapis végétal épais que les ouvrières doivent franchir pour accéder à l'entrée du nid.

Voir la video (Messor sp.)