Accueil
Bioch
B.Cell
B.Dev
B.Mol
B.V.
Gen
Phy.V.
Zoo
Web

 

Messor et Cataglyphis

(ou la moissonneuse et la prédatrice)

 

Michel Delarue

La zone subsaharienne du sud tunisien est peuplée d'insectes aussi variés que spectaculaires. C'ets ainsi que, dès le printemps, on voit s'activer, au niveau du sol, de grosses fourmis, longues d'environ 4 à 15 mm, occupées à l'excavation des galeries de leur nid souterrain. Parallèlement, certaines d'entre elles commencent leurs activités au service de la croissance de la colonie. Les unes rassemblent des graines. Ce sont les fourmis moissonneuses du genre Messor. Les autres chassent les premières ainsi que tout autre insecte à leur portée. Ce sont les fourmis prédatrices du genre Cataglyphis.

Les différences morphologiques entre ces deux espèces sont évidentes. De couleur brun sombre à noir, Messor montre une large tête volumineuse terminée par des mandibules massives. L'abdomen ovoïde a tendance à se rabatre vers le sol. Cette morphologie relativement épaisse ajoutée à une démarche souvent lente, concours à donner à Messor une impression de puissance non dénuée de lourdeur. A l'opposé, Cataglyphis, d'allure élancée, possède une tête plus fine bien qu'équipée de solides mandibules. L'abdomen plus effilé se termine en pointe et reste souvent relevé et même quasi vertical, notamment pendant la course. Car Cataglyphis possède cette particularité de courrir. Ses pattes, bien plus longues que celles de Messor, suspendent avec souplesse le corps à mi-hauteur et lui confèrent une grande agilité. Il n'est pas rare de rencontrer des individus éloignés du nid de plusieurs dizaines de metres et qui parcourent le terrain à toute allure. Ajoutons que la tête et le thorax sont de couleur grenat par rapport à l'abdomen noir.

La plupart des observations qui suivent ont été réalisées dans la deuxième quinzaine d'avril sur le litoral de la ville de Zarzis, dans le sud tunisien. Exceptionnelement, quelques videos enregistrées au plus fort de l'été, fin août, près d'Izmir, sur la côte égéenne de la Turquie, complètent ces observations . Cliquez sur les rubriques pour y accéder. L'illustration est composée de videos Hi8 numérisées et HD ainsi que de photos repiquées à partir des videos.

 
Ouvrière de Messor arenarius
 
Posture caractéristique d'une ouvrière de Cataglyphis bicolor

- L'édification du nid
- Les ouvrières et la communication
- La moisson
- Le transport des fruits
-
Le déblaiement des enveloppes vides

-
Les attaques de Cataglyphis
- Les mutilations

 

- L'édification du nid
- Le nettoyage des abords
- Allure caractéristique
- La communication
- Les individus sexués
- Le portage
- La prédation

Références principales:

Francis Bernard, 1951, Superfamille des formicoidea, Traité de zoologie, Anatomie, Systèmatique, Biologie, Tome X, Insectes supérieurs et hémiptèroides (fascicule II), Masson et Cie.

Wheeler William Morton, 1960, ANTS. Their structure, development, and behavior. Columbia University Press.

Riadh Moulai, Anissa Maouche & Kahina Madouri, 2006, Données sur le régime alimentaire de Cataglyphis bicolor (Hymenoptera Formicidea) dans la région de Bejaia (Algérie), L'Entomologiste, 62, 37-44.

Passera Luc, 2008. Le monde extaordinaire des fourmis. Fayard.

Keller Laurent & Gordon Elisabeth, 2009. ANTS. Oxford University Press.

Quelques sites web :

- Pour Messor : http://www.google.fr/#hl=fr&q=messor&meta=&fp=85ab41e259611cce

- Pour Cataglyphis : http://www.google.fr/#hl=fr&q=cataglyphis&meta=&fp=85ab41e259611cce