Accueil B.Mol Gen T.P Web

MÉTHODES PHYSIQUES DE SÉPARATION ET D'ANALYSE ET MÉTHODES DE DOSAGE DES BIOMOLÉCULES

A-Techniques chromatographiques

5-LA CHROMATOGRAPHIE SUPERCRITIQUE (SFC)

C'est une méthode d'introduction récente, que l'on peut considérer comme intermédiaire entre la GC et la LC. Dans ce mode de chromatographie, la phase mobile est un fluide "supercritique" qui correspond à un état très particulier que l'on peut assimiler à un liquide compressible de très faible viscosité. Il est obtenu en comprimant à basse température et à très haute pression (grâce à une pompe de HPLC dont les têtes sont réfrigérées) un gaz comme le CO2. Il en résulte un solvant éventuellement modifiable par quelques % de méthanol, qui sert de phase mobile pour une chromatographie qui peut s'effectuer aussi bien sur une colonne de HPLC en acier que sur une colonne capillaire de GLC. La faible viscosité du solvant autorise des débits élevés qui ne nuisent pas à l'efficacité des séparations qui sont effectuées en quelques minutes à quelques dizaines de minutes.

Le système permet l'emploi de très nombreux types de détecteurs, aussi bien ceux de la GLC (ex. ionisation de flamme) ou de la HPLC (UV, spectro). Les couplages avec la spectrométrie de masse ou la spectrométrie infrarouge sont également possibles, ce qui offre là des possibilités très intéressantes.
N.B. Les fluides supercritiques sont également utilisés pour l'extraction de substances biologiques à partir d'échantillons bruts (ex. poudre de végétal pour extraire des substances à intérêt pharmacologique - ou procédé de préparation du café décaféiné).

René Lafont
 
Dernières modifications : 28 juin 2005
Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR de Biologie