Accueil B.Mol Gen T.P Web
Développement embryonnaire et gènes sélecteurs

Michel Delarue

 

C'est à la fin du 19 ème siècle que l'on découvre chez la drosophile, des mutants dont une partie du corps s'est transformée en une autre. On parle alors de transformation ou mutation homéotique.
Il faudra attendre la fin du 20ème siècle pour comprendre le rôle des gènes impliqués dans ces mutations. Ce sont les gènes homéotiques.
Parallèlement, les progrès continus des études sur le développement embryonnaire ne cessent de converger avec ceux de la génétique. A l'aube du 21ème siècle, les deux disciplines se sont largement rejointes pour nous enseigner que les gènes homéotiques jouent un rôle fondamental et universel dans l'édification des embryons. Cette conception de la biologie du développement a d'ailleurs été couronnée par un prix Nobel attribué en 1995 à Edward B. Lewis, Christianne Nusslein-Volhard et Eric F. Wieschaus pour leurs travaux concernant le contrôle génétique du développement embryonnaire.
Au niveau moléculaire, ces gènes interagissent directement avec la molécule d'ADN pour réguler l'expression d'autres gènes. On dit qu'ils ont un rôle sélecteur. Ils appartiennent donc à la grande famille des facteurs de transcription.
Aussi pour bien comprendre le fonctionnement des gènes sélecteurs, nous rappellerons quelques notions de base sur la transcription.

1 - Rappels sur la transcription
1.1.- L'ARN polymérase
1.2.- Les facteurs de transcription
2 - Les gènes homéotiques
2.1.- L'homéodomaine
2.2.- Mutation homéotique
3 - Gènes sélecteurs et positionnement cellulaire
4 - Le complexe Hom-C de la drosphile
 
5 - Les gènes HOX
5.1.- Notion de combinatoire gènique
5.2.- Notion de colinéarité
5.3.- Positionnement et identité cellulaire
6 - Les gènes Pax
6.1.- Dans le tube neural
6.2.- Dans les somites
6.3.- Positionnement et identité cellulaire
7 - Universalité des gènes sélecteurs
7.1.- Gènes Hox/Hom-C
7.2.- Gènes Pax
8 - Conclusion

[Haut de la page]

 

 

 

Dernière modification : 28 juin 2005
Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR de Biologie