Accueil B.Mol Gen T.P Web
L'espace gazeux des végétaux
L'espace gazeux des feuilles
Dans les feuilles, un réseau de lacunes aérifères met en contact les cellules chlorophylliennes réalisant la photosynthèse et l'atmosphère externe source du dioxyde de carbone indispensable. Chez les plantes dicotylédones, les tissus chlorophylliens se différencient le plus souvent en deux ensembles, le parenchyme palissadique à la face supérieure et le parenchyme lacuneux à la face inférieure. C'est au niveau de ce dernier que la circulation des gaz est la plus importante.

Voici trois exemples choisis chez des plantes ordinaires :

Une feuille de Callune (Calluna vulgaris (L.) Hull)

Coupe transversale de feuille de callune
Coupe transversale d'une petite feuille de Callune. Cette feuille a été choisie parce qu'une seule section permet de voir l'ensemble des constituants d'une feuille. Même photographie : les lacunes aérifères ont été artificiellement colorées en noir. On voit que le réseau gazeux se développe dans le parenchyme lacuneux.

Une feuille de Houx (Ilex aquifolium L.)

Coupe transversale de feuille de houx
Coupe transversale de feuille de Houx. De chaque côté de la nervure médiane, on observe en haut (face supérieure) le parenchyme palissadique et en bas (face inférieure) le parenchyme lacuneux. Les lacunes aérifères situées entre les cellules ont été colorées artificiellement en noir (à droite).

Une feuille d'Erable (Acer species pl.)

Parenchyme palissadique de feuille d'érable
Parenchyme lacuneux de feuille d'érable
Parenchyme palissadique : les cellules sont jointives.
Parenchyme lacuneux : les cellules sont séparées par de larges méats aérifères.
Parenchyme lacuneux
Sur cette photographie de parenchyme lacuneux traitée en fausses couleurs, on distingue : en bas, l'épiderme (en rose) et les deux cellules de garde d'un stomate (en bleu), au dessus, les cellules de parenchyme lacuneux (en vert) séparées par des espaces aérifères (en blanc). La communication entre l'atmosphère et l'espace gazeux interne par l'ouverture du stomate est bien visible.
Schéma de la face inférieure d'une feuille de Dicotylédone. Le réseau gazeux constitué par les lacunes du parenchyme lacuneux constitue un continuum de l'atmosphère externe jusqu'aux cellules chlorophylliennes grâce aux stomates.

Conclusion :

Le continuum gazeux est un élément essentiel de l'appareil photosynthétique. Il permet une relation interactive entre l'extérieur de la feuille (l'atmosphère) et l'intérieur (cellules chlorophylliennes et cellules conductrices) par l'intermédiaire des stomates.

Pour compléter, voir les autres aspects de l'espace gazeux au niveau des feuilles, les lacunes aérifères des plantes aquatiques et une démonstration de la structure spatiale de cet espace :


Haut de la page

 
Roger Prat
Microphotographies de Jean Pierre Rubinstein
 
Dernières modifications : 28 juin 2005
Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR de Biologie