Accueil B.Mol Gen T.P Web
LE CLONAGE CHEZ LES AMPHIBIENS 
 

TRANSFERT DE NOYAUX.

Les ovocytes, entourés de cellules donneuses de noyaux, sont disposés dans des logettes d'une coupelle stérile à fond d'agar et remplie de liquide physiologique. Sous microscope stéréoscopique, un noyau est aspiré hors de la cellule à l'aide d'une micropipette de verre (diamètre 10 à 30µm à son extrémité) reliée à une microseringue commandée par un micromanipulateur.

 

Phase d'injection d'un noyau de blastula. Il est visible dans la micropipette sous forme d'une masse translucide entre deux couches de cytoplasme.
Le noyau est injecté, en position axiale, dans le quart supérieur d'un ovocyte ce qui correspond à l'emplacement normal d'un noyau de fécondation.

Pour éviter le reflux du noyau, une effilure de verre à bout arrondi (plug), maintenue en place par la membrane de fécondation, permet d'obstruer la perforation de l'ovocyte causée par la micropipette.

Résumé


Embryon au stade blastula, la baguette de verre encore en place a servi à obturer la perforation de la paroi de l'oeuf provoquée par la micropipette. (flèche)

 

RÉSULTATS EXPÉRIMENTAUX.

Le rendement du clonage est faible, y compris dans les conditions expérimentales les plus favorables. Sur un ensemble de 21 expériences réalisées chez le pleurodèle, regroupant 1398 greffes de noyaux issus de blastulas, les résultats montrent que seulement 6% des expériences aboutissent au développement d'individus adultes. (source C. AIMAR):

  OPERATIONS BLASTULAS LARVES A LA PRISE DE NOURRITURE INDIVIDUS A LA METAMORPHOSE ADULTES
NOMBRE 1398 490 119 109 90
% 100% 35% 8% 7% 6%

Rapportée au nombre d'expériences, la moyenne est de 4 individus par clone ; 16 dans les meilleurs cas (clone ci-dessous).


Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Page suivante

Christian Aimar
 
Dernières modifications : 12 décembre 2005
Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR de Biologie