Accueil B.Mol Gen T.P Web
La croissance de la cellule végétale
10-Les endo-xyloglucane transférases (EXT)


L'action de l'auxine à court terme fait intervenir une secrétion de protons (ATPases membranaires) qui se traduit par une acidification de l'espace pariétal. On sait d'autre part que la plasticité de la paroi et la pression de turgescence sont les deux éléments régulateurs de la croissance. Les bas pH stimulent l'élongation par l'intermédiaire d'une augmentation de la plasticité pariétale. Cependant, cette action des bas pH ne doit pas être directe. La découverte d'enzymes pariétaux, les endo-xyloglucane transférases a permis de proposer une hypothèse crédible.

Un rappel sur la structure des xyloglucanes :

L'hydrolyse ménagée de xyloglucanes a permis de montrer qu'ils étaient constitués d'une chaîne principale de glucoses liés en béta 1-4 et de chaînes latérales courtes constituées de xylose et éventuellement de galactose et de fucose. La chaîne principale est susceptible de se lier aux molécules de cellulose par des liaisons H.

Le mode d'action des EXT :

Fonctionnement des endo xyloglucane transférases (EXT). Comme leur nom l'indique, les EXT sont capables de transférer (couper/coller) un fragment d'un xyloglucane donneur (XGd) à un xyloglucane accepteur (XGa). Après transfert, le xyloglucane final (XGf) est plus long que les précédents.

Comment ce mécanisme permet il la croissance?

Après transfert d'un segment du xyloglucane rouge dans le xyloglucane noir, celui-ci est plus long et accepte si la pression de turgescence est présente une plus grande séparation des fibrilles. La déformation produite est alors irréversible.

D'autres substances régulatrices sont également candidates :

Les questions posées par ces expériences :

Les aspects structuraux sont développés dans un autre document : la paroi primaire

 

Roger PRAT
 
Dernières modifications : 20 octobre 2004
Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR de Biologie