Accueil B.Mol Gen T.P Web
La croissance de la cellule végétale
07-Schéma de l'action rapide de l'auxine

La connaissance expérimentale de l'action de l'auxine sur :
 
 
 
ainsi que le rôle des pressions cellulaires ont permis de proposer un schéma simple de l'action de l'auxine à court terme.
 
1 - Auxine et pH

Schématisation des corrélations auxine, baisse de pH et croissance.

  • A gauche : l'auxine entre dans la cellule et provoque une sortie d'ions H+ dans la paroi cellulaire. Cette acidification provoque une stimulation de la croissance cellulaire et se traduit conjointement par une acidification du milieu (par diffusion).
  • A droite : Un pH acide appliqué de manière exogène provoque une acidification expérimentale de la paroi qui provoque une stimulation de la croissance cellulaire.

2 - Intervention des ATPases membranaires

Une des premières actions de l'auxine se réalise au niveau des ATPases membranaires et aboutit à la sécrétion d'ions H+ dans la paroi.
 

3 - Auxine et plasticité pariétale

 

 

4 - Pression de turgescence

 

5 - Conclusion

L'ensemble de ces données expérimentales permet d'établir le schéma global suivant :

L'auxine provoque une activation des ATPases membranaires. Il s'en suit une sécrétion d'ions H+ dans la paroi. Ceci provoque une acidification qui se traduit par une augmentation de la plasticité pariétale. Cette plasticité soumise à la pression interne de turgescence permet la croissance.
Ce schéma ne précise pas les premières étapes d'action de l'auxine (fixation sur un récepteur), les mécanismes de maintien de la turgescence ni les mécanismes de la stimulation à long terme de la croissance (synthèses de protéines spécifiques).
Une animation permet de revoir ce schéma se développer de manière progressive :
 

Schéma animé

 
 
Conclusion : La croissance cellulaire dépend d'une variation de la plasticité pariétale (sous le contrôle de la cellule) et son expression dépend de la pression cellulaire.

Les questions qui restent posées :

Roger PRAT
 
Dernières modifications : 20 octobre 2004
Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR de Biologie