Accueil B.Mol Gen T.P Web
La croissance de la cellule végétale
05-Plasticité des parois primaires et croissance cellulaire


Les courbes d'extensibilité de paroi ont montré que l'on pouvait distinguer deux types de déformations :

  • Une déformation réversible = élasticité (E)
  • Une déformation irréversible = plasticité (P)

La première est rapide et se réalise lors de variations momentanées de tension (ex. turgescence), la seconde est plus lente et se réalise tranquillement au cours du temps lorsque la force est appliquée en continu. C'est cette dernière qui semble le plus en relation avec la croissance des végétaux. En effet, cette déformation lente ou "creep", lorsqu'elle est enregistrée en fonction du logarithme du temps, présente des cinétiques très différentes chez des échantillons en pleine croissance ou des échantillons ayant terminé leur croissance.

Déformation lente ou "creep" en fonction du logarithme du temps chez des segments d'hypocotyle de soja ayant terminé leur croissance (A : base de l'hypocotyle) ou en croissance rapide (B : haut de l'hypocotyle).
 

Des échantillons incubés dans de l'auxine avant leur préparation pour les mesures d'extensibilité présentent une plasticité supérieure comme le montre une animation (animation ShockWave)

Faites vous-même l'expérience

On remarque enfin une très bonne adéquation entre l'action de l'auxine sur la plasticité pariétale et son action physiologique sur l'élongation cellulaire.

Relation entre la stimulation de l'élongation cellulaire (A) et la stimulation de la plasticité pariétale (B).

  • A : La cinétique d'action de l'auxine sur un échantillon vivant d'hypocotyle de soja a été calculée en vitesse d'élongation.
  • B : La cinétique d'action de l'auxine sur la plasticité a été réalisée en mesurant la déformation plastique d'échantillons d'hypocotyles de soja incubés avec ou sans auxine pendant des temps variés.

On constate une bonne adéquation entre la stimulation de la plasticité et la première phase de l'action de l'auxine sur l'élongation.

 

On peut conclure cette série d'expériences par le schéma suivant :

Les questions posées par cette série d'expériences :

Les aspects structuraux sont développés dans un autre document : la paroi primaire


Roger PRAT
 
Dernières modifications : 20 octobre 2004
Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR de Biologie