Accueil
Bioch
B.Cell
B.Dev
B.Mol
B.V.
Gen
Phy.V.
T.P
Zoo
Web
Sommaire Carnivore
Les plantes carnivores

Pièges passifs : pièges de type "papier tue-mouche"

Un exemple : Drosophyllum lusitanicum L.
Les feuilles de Drosophyllum l. portent des glandes pédicéllées qui sécrètent un mucilage.

Feuille de Drosophyllum lusitanum
glandes
glandes schéma
Feuille de Drosophyllum lusitanum hérissée de poils pédicellés.
Détail : glandes pédicellées et sessiles.

Ces glandes au pied pluricellulaire sont, contrairement à celles des Drosera, dépourvues de mouvements. Elles sécrètent un mucilage qui englue les proies. Le chapeau de ces glandes est pluricellulaire.

Coupe transversale d'une feuille de Drosophyllum.
Schéma,coupe transversale d'une feuille de Drosophyllum.
Coupe transversale d'une feuille de Drosophyllum.
Glande pédicellée à mucilage
glande digestive sessile
glande digestive sessile, schéma
Glande pédicellée à mucilage, le chapeau et le pied sont pluricellulaires. (Photo au microscope polarisant. La biréfringence de la lignine met en évidence le trajet des vaisseaux de xylème).
Détail : glande digestive sessile à côté de la base d'une glande pédicellée. Ces deux glandes sont vascularisées.

La coupe transversale d'une feuille met en évidence l'existence d'un deuxième type de glande qui est sessile.
Ces glandes pluricellulaires à plateaux excrètent aussi des enzymes. Ces glandes sont en contact avec des vaisseaux.

[Haut de la page]

Jean-Pierre RUBINSTEIN, Nabila DEVOS, Minh-Lan NGUYEN, Amélie SABOURET, Roger PRAT

© Copyright "Biologie et Multimédia"

Mise en ligne : juin 2001
Dernière modification : juillet 2002