Accueil B.Mol Gen T.P Web
Les plantes carnivores
Pinguicula (Lentibulariaceae)

Les espèces de ce genre sont des plantes herbacées en rosette, pérennes sauf exception, possédant une tige courte et des racines adventives. Les feuilles sont généralement ovales.
Le piège de Pinguicula est un piège semi-actif de même type que celui des Drosera.

Pinguicula sp. (Flore de la France européenne). Hauteur 5 cm environ. Un insecte est piégé.

Les espèces des pays tempérés se distinguent des espèces des pays tropicaux par la formation d'un bourgeon de résistance au froid appelé hibernaculum, permettant de passer la période froide. Il existe au monde de 46 (Mabberley 1993) à 74 (in Legendre 2000) espèces. Selon Mabberley, il existerait 12 espèces en Europe. Les Pinguicula vivent dans des terrains humides et pauvres en éléments minéraux.

Pinguicula moranensis H. B. K., espèce d'Amérique du Sud et de Cuba, peut être épiphyte sur des troncs d'arbres. Hauteur de 10 à 15 cm.

La feuille fait office de piège. Il est appelé semi-actif parce que lorsque la proie est proche du bord de la feuille, cette dernière s'enroule très lentement;
Il n'y a pas de production de nectar sur les feuilles contrairement aux plantes carnivores à piège passif. Les reflets dans les gouttes de mucilage sont sans doute un facteur attractif, ainsi que l'odeur des proies qui se décomposent sur les feuilles.
La face ventrale des feuilles est visqueuse. Cela est dû à la présence de glandes qui sécrètent du mucilage.

Détail d'une feuille de Pinguicula moranensis recouverte de nombreux moucherons collés par le mucilage.

 
Glande pédicellée à mucilage. Un moucheron est piégé.
Glande digestive sessile.

Quand un insecte est capturé les glandes présentes sous l'insecte s'effondrent, émettent un liquide, plaçant ainsi l'insecte en contact étroit avec le produit de ces glandes. En même temps, les cellules épidermiques en dessous de ces glandes perdent leur turgescence.
Quelques heures après la capture, la proie se trouve incluse dans une petite dépression de la feuille. Les glandes à usage unique une fois vidées ne reconstituent pas leur contenu.
Le tableau sur les enzymes (voir page digestion) indique que chez Pinguicula grandiflora Lam., ce sont les glandes sessiles qui ont une plus grande activité enzymatique (estérases et phosphatases) que les glandes pédicellées. Ceci n'est pas le cas chez toutes les Pinguicules. Lorsque l'insecte capturé est proche du bord de la feuille, ce dernier se replie pour entourer la proie. Ce mouvement très lent permet un meilleur contact du liquide digestif avec l'insecte.

Pour voir une autre plante à piège semi actif : Drosera

[Haut de la page] [Sommaire Carnivore]

Jean-Pierre RUBINSTEIN, Roger PRAT
 
Dernières modifications : 03 mars 2005
Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR de Biologie