Accueil B.Mol Gen T.P Web
Les plantes carnivores
Cephalotus (Cephalotaceae)

Le genre comporte une seule espèce : Cephalotus follicularis Labill. L'espèce est une endémique du sud ouest de l'Australie (province d'Albany). C'est une plante à rhizome enfoui dans le sol. Elle vit dans des sols plutôt acides, tourbeux ou marécageux à faible courant. Elle supporte l'immersion.

Le piège de cette plante est un piège passif de type "piège à urne". Les proies attirées tombent dans l'urne et sont digérées.
Pour plus de détail sur le fonctionnement des urnes : voir Sarracenia.

Deux types de feuilles de Cephalotus : feuilles lancéolées, feuilles transformées en urne.

La partie feuillée se développe à la saison des pluies. La plante donne naissance à deux sortes de feuilles : des feuilles lancéolées et des feuilles transformées en urne.

Morphologie externe d'une feuille de Cephalotus.
Détail d'une urne de Cephalotus. Taille : de 5 à 8 cm.

 

 

L'urne est munie d'un opercule.

Cet opercule comporte des zones non pigmentées qui laissent passer la lumière comme une fenêtre.


La face inférieure de l'opercule comporte des glandes nectarifères, ici vues de face.
Ces glandes sont constituées de plusieurs couches de cellules que l'on distingue sur la coupe transversale.

L'opercule protége l'entrée de l'urne. L'entrée de l'urne est munie d'une zone bombée, munie de dents dirigées vers l'intérieur d'un entonnoir lui même inclus dans l'urne .
La coupe sagittale de l'urne et la coupe en microscopie montre l'élaboration du système anti retours des proies :
1 - les dents du péristomes sont dirigés vers le fond de l'urne,
2 - l'anneau lisse (col de l'entonnoir) surplombe le fond de l'urne où la proie termine sa chute.

Coupe sagittale de l'urne.

Système anti retours des proies (détail).
1 - les dents du péristomes sont dirigées vers le fond de l'urne,
2 - l'anneau lisse (col de l'entonnoir) est surplombant.

Coupe d'urne débarrassée des proies. Les 2 types de glandes secrétrices d'enzymes digestives et de mucilage sont répartis dans la partie inférieure de l'urne qui apparaît orangée.

Il existe dans cette zone des glandes mono et bicellulaires qui secrètent une grande quantité d'enzymes. Les grandes glandes qui ont été représentées ci-dessous secrètent une phosphatase acide et des mucilages.
Agrandissement de la zone à grandes glandes sécrétrices de phosphatase acide et de mucilage. (Vue à l'intérieur de l'urne).
Coupe transversale d'une grande glande.

Coupe transversale au niveau d'une grande glande.


Pour voir d'autres plantes ayant des pièges à urnes :

Pour comprendre la digestion des insectes

[Haut de la page] [Sommaire Carnivore]

Jean-Pierre RUBINSTEIN, Roger PRAT
 
Dernières modifications : 03 mars 2005
Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR de Biologie