Accueil B.Mol Gen T.P Web
Le bois
04-Le bois de Pin au microscope


Des préparations microscopiques ont été réalisées à partir de coupes fines transversales, longitudinales tangentielles et longitudinales radiales puis colorées par le vert d'iode, colorant topographique sélectif de la lignine.

COUPE TRANSVERSALE

On distingue les éléments verticaux (trachéides) sectionnés transversalement. Ce type de coupe permet de bien comprendre la structure du bois observé macroscopiquement.

Coupe transversale de bois de pin à la limite de deux cernes.
On distingue le bois d'été d'une année n à gauche (trachéides de faible diamètre à parois épaisses) et le bois de printemps de l'année n+1 à droite (trachéides de fort diamètre et à parois plus fines). Les files de cellules qui traversent la coupe de gauche à droite sont les rayons formés de cellules non allongées dans le sens longitudinal. Survoler l'image pour faire apparaître les légendes.


COUPE LONGITUDINALE TANGENTIELLE

Ce type de section montre les éléments verticaux (trachéides) sectionnés longitudinalement et les éléments horizontaux (rayons) sectionnés transversalement. Les trachéides sont les éléments conducteurs et de soutien. Leurs extrémités. sont obliques. Elles communiquent latéralement entre elles par des ponctuations aréolées. Les rayons traversent les différents cernes radialement. Ils permettent une communication à travers la masse du bois et sont responsables des propriétés de fendaison du bois dans le plan radial .

Coupe longitudinale tangentielle de bois de pin. Remarquons les terminaisons en fuseau des trachéides verticales. Entre elles se trouvent des rayons horizontaux constitués de quelques cellules. Survoler l'image pour faire apparaître les légendes.


COUPE LONGITUDINALE RADIALE

On distingue les éléments verticaux (trachéides) et les éléments horizontaux (rayons) sectionnés longitudinalement. Ces deux types d'éléments se croisent au niveau de champs de croisement. Les différents éléments communiquent par des ponctuations simples.

Coupe longitudinale radiale de bois de pin à la limite de deux cernes.
On distingue le bois d'été d'une année n à gauche et le bois de printemps de l'année n+1 à droite. Les éléments verticaux (trachéides) et horizontaux (rayons) communiquent par des ponctuations simples au niveau de champs de croisement. Survoler l'image pour faire apparaître les légendes.

Dans ce type te bois (bois homoxylé des gymnospermes), les relations latérales entre les différents éléments verticaux (trachéides) se réalisent par des ponctuations d'un type particulier (ponctuations aréolées)

Détail des ponctuations aréolées coupées transversalement (à gauche) ou vue de face (à droite). Elles assurent la communication latérale entre les trachéides.

 

Roger Prat
Pour voir l'équivalent de cette structure chez un bois hétéroxylé. Pour mieux connaître le pin maritime et les autres pins, cliquez sur arbres
Dernières modifications :20 fevriers 2012
Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR des Sciences de la Vie