Accueil B.Mol Gen T.P Web
Pour voir tous les arbres de la collection

cliquez sur SOMMAIRE
 
Arbres et Arbustes

Mélèze (Larix decidua, Pinacées)

Le Mélèze (Larix decidua Mill., de la famille des Pinacées) est un Conifère. C'est le seul Conifère de la flore française que l'on peut qualifier d'arbre à feuilles caduques alors que tous les autres conifères ont des feuilles persistantes. (Le Cyprès chauve, arbre de Louisiane, introduit au bord des eaux doit son nom au fait que lui aussi perd ses aiguilles).

Le port

Le Mélèze a un tronc très droit et un port pyramidal pointu.

Mélèze au printemps.
Mélèze en été.

L'écorce

Le Mélèze a une écorce très épaisse. L'épaisseur importante (8cm) de celle-ci chez les arbres agés est un trait caractéristique de cette espèce.

Ecorce de Mélèze Ecorce de Mélèze agé
Écorce d'un tronc de Mélèze vue en surface.
Écorce d'un arbre âgé, vue en coupe transversale.

Le feuillage

Le feuillage du Mélèze est caduque ce qui est rare chez les conifères.
Le Mélèze porte des rameaux longs et des rameaux courts portant une rosette de feuilles.

Feuillage de Mélèze.
Les aiguilles des rameaux longs sont isolées les unes des autres et se distribuent régulièrement.

 

rameau court de Mélèze rameau court de Mélèze
Les aiguilles (15 à 35 mm de long) sont groupées en touffes sur des rameaux courts. à droite : photo légendée.

Multiplication végétative

De très jeunes rameaux peuvent apparaître sur le tronc âgé (détail à droite).

Les organes sexués

Les cônes naissent de rameaux identiques à ceux des feuilles. La maturité des cône est atteinte dans l'année de floraison.

Cônes femelles jeunes, de 2 à 4 cm de long.
Cône femelle âgé.

Écologie
Dans son aire de répartition naturelle, c'est une espèce de lumière, qui croit sur des sols meubles, souvent des éboulis et des moraines. Elle nécessite des sols bien en alimentés en eaux.
L'absence d'aiguilles en hiver protège le Mélèze des risques de déshydratation hivernale. C'est une espèce adaptée à l'étage subalpin (de 1200 à 2400 m).
L'aire de répartition de cette espèce recouvre la zone intra-alpine et une partie de la zone intermédiaire des Alpes de l'étage subalpin.

Mélèze en hiver
Cônes de Mélèze en hiver
Mélèze en hiver.
Cônes de Mélèze en hiver.

Utilisation

Le Mélèze donne un bois d'excellente qualité et résistant à l'immersion. Il est utilisé dans la fabrication de bardeaux (petites planches tranchées selon le fil du bois utilisées comme tuiles sur les toits en montagne, ). La multiplicité des synonymes régionaux de ce terme est un indice de la généralité de cet usage du Mélèze (synonymes : aisseau , tavillon, tavaillon, ais). Il est employé dans la fabrication de citernes et comme bois de construction.

Les planchettes (tavaillons) faisant office de tuiles ont été découpées suivant le fil du bois. L'aspect irrégulier de la découpe des planchettes favorise l'évacuation de l'eau de pluie et le séchage de celles-ci.
Les tavaillons modernes sont sciés. Pour éviter la stagnation et permettre l'évacuation de l'eau des sillons sont creusés dans les planchettes.
Roger Prat et jean-Pierre Rubinstein
commentaires
Pour nous contacter, cliquez ici ------>
contact

Dernière modification : 15 mars 2015
Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Sorbonne Université - UFR des Sciences de la Vie