Accueil B.Mol Gen T.P Web
Pour voir tous les arbres de la collection

cliquez sur SOMMAIRE
 
Arbres et Arbustes

Figuier (Ficus carica, Moracées)


Le Figuier commun ou Figuier domestique (Ficus carica L. de la famille des Moracées) est un bel arbre ou arbuste cultivé comme arbre ornemental pour la beauté de ses grandes feuilles ou pour les fruits qu'il produit (les figues).

Le feuillage

Les feuilles, de forme très remarquable, sont lobées et souvent de grande taille.

feuille de Ficus carica
Feuillage de Figuier.
Feuille de Figuier.

Les fleurs et les fruits

La figue est un fruit pour le marchand de quatre saisons comme pour le convive à table parce qu'elle se récolte comme une pomme et comme elle, elle est sucrée. Pour le biologiste c'est une inflorescence creuse dans laquelle les fleurs se développent et donnent après fécondation de minuscules akènes.

En fait, il existe dans les populations de Figuiers (Ficus carica L.) deux sortes de figuiers : les figuiers mâles ou Caprifiguiers qui ne donnent pas de figues comestibles et les figuiers femelles ou figuiers domestiques qui donnent des figues comestibles mais pas toujours.

sycone entier et en coupe
coupe, détail de l'opercule de Ficus carica, pieds femelle
Jeune figue entière et coupée longitudinalement.
Figue d'un Figuier femelle. Coupe longitudinale axiale d'une figue au niveau de l'opercule.

 

fleurs d'un pieds femellle de Ficus carica
une fleur femelle de la figue à l'intérieur du sycone.
Figuier femelle. Détail des fleurs femelles à style long.
Mise en évidence d'une fleur femelle parmi d'autres.

 

détail d'une fleur femelle d'un pieds femelle de Ficus carica détail du style d'un caprifiguier
Photographie à plus fort grossissement. La longueur du style ne permet pas au Blastophaga de déposer un oeuf. Par contre chez le Caprifiguier la morphologie des fleurs femelles du Caprifiguier est compatible avec le dépôt d'un oeuf du Blastophaga.

 

Blastophaga dans un caprifiguier
Blastophaga à l'intérieur d'un sycone
Coupe longitudinale axiale au niveau de l'opercule d'une figue de Caprifiguier.
La figue a été fragmentée pour les besoins de la prise de vue. Présence de deux Blastophaga femelles.

 

Blastophaga ailés femelles
branche de Ficus carica avec jeunes figues<vide>
Détail. Les deux insectes ont été déformés suite à leur entrée dans la figue et aussi suite à la dissection de la figue.
Branche de Figuier avec jeunes figues.

 

 

Les figues sont récoltées lorsque le réceptacle charnu s'est bien développé.

figue vue de profil
ostiole de la figue
figue coupée longitudinalement
Figue vue de profil.
Figue vue de face montrant l'ostiole.
Figue coupée longitudinalement.

Écologie

L’espèce Figuier a une reproduction sexuée complexe :
Dans le sud, autour de la méditerranée, (Europe, Asie et Afrique du Nord) chaque pied de Figuier produit, à trois moments de l’année des bourgeons floraux qui peuvent se développer en figue. Ainsi apparaissent :

- des figues de fin d’été, mûres au printemps,
- des figues d’automne, mûres à la fin du printemps
- des figues de printemps, mûres en été.

Ces populations de Figuiers comportent deux types de pieds :

Les uns, appelés « Caprifiguiers » portent des inflorescences (les figues) ayant des fleurs unisexuées des deux sexes. Les fleurs mâles sont réparties autour de l'ostiole. Les fleurs femelles arrivent à maturité avant les fleurs mâles. Il ne peut y avoir d'autofécondation.

Les autres types de pieds portent des inflorescences ne comportant que des fleurs femelles.

Comme les fleurs sont enfermées dans la figue et que l'entrée (l'ostiole) de celle ci est protégée par des écailles qui se recouvrent, il ne peut y avoir de pollinisation par le vent.

Le développement de très nombreux cultivars de Figuier est tributaire de la pollinisation d'un insecte inféodé à la figue.

La fécondation et par suite le développement des figues dépend d'une petite "guêpe" de sexe femelle, le Blastophaga psenes L. qui seule peut apporter le pollen dans la figue. Si l’on excepte le vol de la figue parasitée à la figue dont les fleurs femelles sont réceptives au pollen, tout le cycle de développement de l’insecte se déroule dans la figue. Si la fécondation des fleurs femelles du figuier dépend du Blastophaga, le développement de ce dernier dépend de la présence de figues du Caprifiguier. Le fait que tout au long de l’année les Caprifiguiers produisent des figues permet au Blastophaga qui n'a d'autre niche de développement de toujours trouver la plante hôte adaptée. Cet Hyménoptère appartient à la famille des Agaonidae.


La fécondation des figues est effectuée par le Blastophaga femelle. En effet seul le Blastophaga femelle est ailé. La femelle qui pénètre dans la figue est déjà fécondée. Elle apporte des grains de pollen d'un autre Caprifiguier (seul Figuier portant des fleurs mâles et aussi seul Figuier ayant des fleurs femelles permettant le développement des formes larvaires de l'Insecte). La présence de bractées qui recouvrent le pore d'entrée et les écailles qui garnissent le conduit qui mène à la cavité emprisonne l'insecte qui ne peut plus ressortir. Souvent il a perdu ses ailes en se frayant un passage à l'intérieur de la figue. L'Hyménoptère dépose ses oeufs près de l'ovule des fleurs grâce à une tarière dont la longueur est adaptée à la longueur du style des fleurs femelles du Caprifiguier. La longueur du style est de 1mm.

La plupart des fleurs femelles d'une caprifigue sont parasitées par les larves. Ces larves donnent des Insectes adultes mâles aptères qui éclosent avant les femelles. Ils recherchent les femelles, les fécondent alors qu'elles sont encore dans le fruit qui les hébergent.

Les fleurs mâles arrivent à maturité au moment où les Blastophaga (femelles) quittent la figue. Les femelles se chargent de grains de pollen.

 

Une figue, momifiée, tombée d'un Caprifiguier avant la fin de son complet développement permet d'observer les jeunes adultes de Blastophaga.

coupe transversale d'une caprifigue tombée avant le complet développement des Blastophaga
détail de figue de caprifiguier parasitée
Coupe longitudinale d'une figue désséchéede Caprifiguier. Chaque fruit de figue contient un jeune Blastophaga adulte.
Détail de la figue . Les points noirs et brillant sont des femelles de Blastophaga.

 

 

Blastophaga mâle dans une graine
Blastophaga mâle extrait d'une graine de Figuier
Un Blastophaga mâle tel qu'on peut l'observer dans une graine. La 2e paire de pattes est réduite.
Un Blastophaga mâle, sorti de l'ovule dont il a été extrait

 

Blastophaga psenes male
Blastophaga psenes mâle; les mâles ne quittent pas l'intèrieur de la figue.

 

Blastophaga psenes femelle
Blastophaga femelle.

 

 

Tarière du Blastophaga femelle
Blastophaga femelle dans un fruit de Ficus carica
Blastophaga femelle. Détail de la tarière.
Blastophaga femelle dans un fruit

 

Problèmes : Les figues du Caprifiguiers qui abritent l'insecte ne donnent peu ou pas du tout de graines viables. Comment perdurent la multiplication sexuée chez cette espèce?

Comment peut on cultiver des "figuiers femelles" de certaines variétés alors que ces figuiers ne produisent des figues au réceptacle charnue que si les fleurs femelles ont été fécondées?

Une autre sorte de Figuier (de la même espèce) existe : les "figuiers femelles". Ces figuiers ne possèdent que des figues avec des fleurs femelles. Lorsque les fleurs femelles arrivent à maturité, les Blastophaga pénètrent aussi bien dans ces figues que dans celles des Caprifiguiers . Comme ces Figuiers appartiennent à la même espèce, les fleurs femelles sont fécondées par le pollen des Caprifiguiers. La fécondation induit le développement du réceptacle qui se transforme en la figue charnue que nous connaissons. Les fruits des fleurs femelles seront ils consommés par les larves ? En fait non, le style de ces fleurs mesure plusieurs mm. Cette longueur ne permet pas à l'insecte de pondre des oeufs dans l'ovaire des fleurs.

Dans les régions où les figues sont cueillies, (économie de cueillette) le nombre de Caprifiguiers suffit à la fécondation des figuiers femelles. Par contre là où les figuiers femelles sont cultivés il est nécessaire d’introduire des chapelets de figues de Caprifiguiers afin que les femelles de Blastophaga émergentes viennent polliniser les fleurs femelles et permettre le développement des figues. Cette pratique est une nécessité pour le cultivar qui donne les figues de Smyrne.
Les pratiques horticoles ont permis de sélectionner des figuiers parthénocarpiques (cf. les figues d’Argenteuil).

Cette symbiose entre le Figuier (Ficus carica) et le Blastophaga se retrouve chez les autres espèces de Ficus (environ 1000 espèces dans le monde). Ces espèces sont, elles aussi, en majorité, dépendantes pour leur fécondation d'un Hyménoptère appartenant à cette famille d'Hyménoptère, les Agaonidae.

Hymenoptère parasite du Blastophaga psenes
Hyménoptere parasite du Blastophaga psenes. La longue tarière de la femelle lui permet d'atteindre les larves sans pénétrer dans la figue.

 

Un peu d'histoire des sciences. Le Blastophaga psenes a été étudié par P. Mayer de la station zoologique de Naples en 1882. Les dessins reproduits dans cet article proviennent des publications sur "La caprification en Algérie" du Dr Trabut paru en 1901 dans la "revue de viticulture".

Utilisation

L'utilisation des figues est attestée dans des sites néolithiques (7800 -6600 avant JC). Les figuiers étaient cultivées en Mésopotamie vers 2750 avant JC.
L'aire de répartition s'étend de l'Inde aux Canaries. L'espèce est cultivée aux Etats-unis.

La figue est considérée comme un excellent "fruit" frais par le marchand de fruit. Séchée elle est une réserve de glucide qui peut être stoquée.

Propriétés nutritives de la figue.


Figue.
(données en g pour 100g )

eau

protéines

lipides

glucides

valeur énergétique en Kilo Joules

Figue fraiche

79

1

0,1

18

334 KJ

Figue séchée

4,2

1

62

1 150 KJ

 

 

 

Roger Prat et Jean-Pierre Rubinstein
 
Pour nous contacter, cliquez ici ------>
contact

Dernière modification :13 février 2014
Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR des Sciences de la Vie