Accueil B.Mol Gen T.P Web
Pour voir tous les arbres de la collection

cliquez sur SOMMAIRE
 
Arbres et Arbustes

Bambous ( Poacées ou Graminées)


Les Bambous, bien que parfois de très grande taille, ne sont pas des arbres. Ils font partie de la famille des Poacées (ou Graminées). Ce sont des Monocotylédones qui sont donc des plantes "herbacées" malgré leur grande taille (jusqu'à 35 mètres) et leur longévité (parfois plus de 100 ans) (Pour mémoire la plupart des Graminées sont des "herbes" annuelles). Ils n'ont pas de cambium ni de bois mais leur parenchyme est remarquablement lignifié ce qui leur confère une grande dureté, solidité et élasticité. Ils appartiennent à environ 45 genres et comporte environ 120 espèces auxquelles s'ajoutent de nombreuse variétés horticoles.

Le Port et le feuillage

Au niveau des noeuds se forment les feuilles, qui sont découpées, et des ramifications

Bambouseraie.
Bambouseraie : détail.
Port d'un bambou isolé
Feuilles de Bambou
Port élancé d'un Bambou isolé.
Feuillage d'un Bambou.

La tige

La tige des Bambous est un chaume assez semblable sur la plan anatomique à un chaume d'autres Graminées comme le Maïs par exemple.
La tige est formée d'entre-noeuds successifs séparés par des noeuds. Les entre-noeuds sont creux (avec quelques exceptions) et les noeuds sont pleins. Des espèces sont ramifiés. Dans ce cas, la tige principale donne naissance au niveau des noeuds à 1 ou plusieurs rameaux, parfois aucun. Leur nombre est une caractéristique qui aide à déterminer les genres. C'est une chance car déterminer par les fleurs les espèces qui ne fleurissent qu'une fois après de nombreuses dizaines d'années puis meurent n'est pas chose aisée!

Tiges de Bambou; on observe les entre-noeuds successifs.
Coupe longitudinale d'une jeune tige de Bambou.

La reproduction végétative des bambous

Les Bambous développent des rhizomes qui se développent sous terre ou près de la surface. Ces rhizomes permettent la propagation végétative des bambous et peuvent aussi dans certains cas avoir un caractère invasif. On distingue deux types de rhizomes. Des espèces ont des rhizomes allongés, traçant, on les utilise pour faire des haies et d'autres ont des rhizomes courts et renflés qui donnent des tiges en touffes (cespiteux) en bosquets denses.

Pieds de Bambous avec rhizomes
Rhizomes de Bambou

Le bourgeon et la feuille

La feuille se développe au niveau d'un noeud. elle est enveloppée d'une gaine. Ses nervures sont parallèles entre elles comme chez toutes les Monocotylédones, mais contrairement aux feuilles des autres Graminées, elles sont très découpées. On prend ainsi ces feuilles pour des branches.

Jeune tige de Bambou
Séparation de la gaine d'une feuille
Jeune tige épluchée et coupée
Détail d'une coupe longitudinale du bourgeon

 

Écologie, répartition

Les Bambous sont principalement des espèces de pays chauds notamment d'extrême Orient mais aussi des Amériques. Quelques espèces ne fleurissent qu'une seule fois puis meurent (espèces monocarpiques). Cette floraison peut n'arriver qu'après 30 ans à 150 ans après le semis.
La résistance aux herbicides des Graminées et la multiplication végétative par rhizomes ont fait de certains Bambous des plantes envahissantes dans le sud- est asiatique après les épandages d'agent orange (2,4,5 T) à des fins militaires.

Utilisations

Dans leur aire de répartition principale (Extrême orient) les Bambous sont, après le Riz, les plantes les plus importantes par leurs usages.
Certaines espèces de Bambous sont cultivées pour la récolte de jeunes pousses comestibles (exemple : Bambusa vulgaris).
Les chaumes percés des grandes espèces servent à la fabrication de canalisation. Lorsqu'une seule cloison transversale est conservée ces Bambous permettent la confection de récipients. La pulpe de Bambous permet la confection de papiers.Les bambous permettent de réaliser des haies qui poussent vite et gagnent du terrain grâce à leurs rhizomes.
Traditionnellement, les Bambous permettaient la fabrication de cannes à pêche grâce à leurs propriétés mécaniques (solidité et flexibilité). Ces mêmes propriétés sont utilisées pour la construction d'échafaudages de grande hauteur.
Les chaumes sont aussi utilisés pour la fabrication d'objets variés en lamellé-collé.

Roger Prat et Jean-Pierre Rubinstein
commentaires
Pour nous contacter, cliquez ici ------>
contact

Dernière modification : 20 septembre 2013
Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Sorbonne Université - UFR des Sciences de la Vie