Accueil B.Mol Gen Web
1
La famille des Ombellifères
(Apiaceae ou Umbelliferae)
Le fruit des Ombellifères


Le fruit sec des Ombellifères se divise en deux à maturité (fruit schizocarpe). Il s'ouvre suivant la face commissurale en deux parties indéhiscentes (= méricarpe) contenant chacune une graine. Les méricarpes sont d'abord unis par un filament plus ou moins rigide constitué par les faisceaux vasculaires principaux du fruit (voir Heracleum ci-dessous).

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Astrantia major L.
Sur plusieurs des fleurs en voie de flétrissement,le style est présent. Il est entouré par le disque en forme d'anneau. c'est une caractéristique du groupe des Saniculoideae auquel appartient l'Astrantia et l'Eryngium.
Astrantia major L.

 

Astrantia major L.
Eryngium alpinum L.

 

Angelica sylvestris L.

Carum carvi L. Le fruit de droite est arrivé à maturité et les deux méricarpes se séparent. Entre les deux, les faisceaux vasculaires qui font office de carpophores sont visibles.

 

Chaerophyllum aureum L.
Chaerophyllum aureum L.

 

Conium maculatum L.
Crithmum maritimum L.

 

Heracleum sphondylium L. Un des deux méricarpes a disparu, seul persiste le carpophore qui le reliait au pédoncule. L'autre méricarpe est encore supendu.
Thapsia villosa L.

 

Thapsia villosa L.
Tordylium maximum L. Jeunes fruits

 

Tordylium maximum L.
Jean Pierre Rubinstein
 
Pour nous contacter :

contact mail


Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR des Sciences de la Vie