Avant la fécondation, l'orientation des ovocytes est aléatoire. Ainsi, leur inclinaison variable permet d'observer soit le pôle animal, soit le pôle végétatif, soit la région équatoriale.