Proteus anguinus

Caractéristiques générales
Espèce de grande taille: 20- 30 cm. Les Protées sont des urodèles cavernicoles, vivant dans les cours d'eau des réseaux calcaires karstiques bordant la partie nord et nord-est de la mer Adriatique.
Le réseau souterrain de la rivière Pivka, site de Postojna en Slovénie, est réputé pour la présence cette espèce rare
. En Amérique du Nord, les urodèles cavernicoles appartiennent au genre Necturus. La longévité des Protées est remarquable pour des amphibiens urodèles certains individus atteignant plus de 80 ans.


Le corps du Protée est cylindrique, la peau est lisse rose ou blanche à taches diffuses jaunes. Les yeux, développés chez la larve, sont vestigiaux chez l'adulte (sur l'animal présenté ici: petite structure circulaire grise en arrière du "museau"). Les branchies, caractère larvaire typique, demeurent présentes chez l'adulte lequel possède aussi des poumons fonctionnels.

 

A la différence des autres amphibiens urodèles le protée possède deux doigts aux pattes postérieures et trois aux pattes antérieures.


Le Protée, animal néoténique
La néoténie qualifie un animal qui, au stade adulte, conserve certains caractères larvaires. C'est le cas du Protée qui, par la présence de branchies, conserve l'apparence d'une larve alors qu'il a déjà atteint la pleine maturité sexuelle. Autre amphibien Urodèle néoténique: l ' axolotl Ambystoma mexicanum. Chez l ' axolotl, un traitement hormonal à la thyroxine provoque la métamorphose. Elle entraîne une modification de la morphologie externe de l'animal: régression des branchies, ce qui se fait avec un remaniement de l'appareil circulatoire, et restructuration de la peau. Ce traitement est inopérant chez le Protée alors même que sa thyroïde sécrète normalement de la thyroxine. La néoténie pourrait ainsi avoir des causes différentes selon les genres.


Axolotl (forme néoténique)

Ambystoma mexicanum (forme métamorphosée)

 

Les Protées se nourrissent de la faune cavernicole, petits invertébrés: amphipodes, crustacés, insectes et gastéropodes.


Accouplement
Les Protées ne sont adultes et capables de se reproduire qu ' à l'âge de 15 - 16 ans. Comme chez les autres urodèles se déroule une parade nuptiale. Le mâle effectue une danse autour de la femelle, tout en exécutant des séries d ' ondulations rapides de la queue, puis la stimule directement par contact de son corps. La parade achevée, il dépose un spermatophore devant la femelle, celle-ci le capturant par son cloaque. Les spermatozoïdes vont être stockés dans ses glandes annexes cloacales. La fécondation est interne, s'effectuant lors du passage des ovocytes à hauteur des glandes annexes et la ponte est différée par rapport à l'accouplement. Les femelles se réaccoupleront en moyenne tous les 12 ans et demi (ref. CNRS Moulis), soit 4 à 5 fois au cours de leur vie.


Développement
embryonnaire et larvaire
D 'après les observations relevées en laboratoire, les femelles pondent
en moyenne 35 oeufs de 12 mm de diamètre
.
Les développements embryonnaires et larvaires durent chacun de 8 à 10 mois et l'état adulte, individu en état de se reproduire, n'est atteint qu'à 15 ans ce qui est en rapport avec la longévité remarquable de cette espèce que l'on estime à plus de 80 ans (données CNRS Moulis).




embryon âgé de Proteus entouré de ses gangues protectrices


De nombreux mélanophores sont visibles sur
la tête et le tronc de cet embryon. Ces cellules pigmentaires, contenant de la mélanine (pigment noir), se différencient dans l 'épiderme dès le stade embryonnaire. Chez le Proteus anguinus adulte, vivant en permanence en obscurité, ces mélanophores demeurent contractés et la peau de l'animal reste claire, elle foncera si on stimule expérimentalement les mélanophores par de la lumière. Au contraire de Proteus anguinus anguinus, la peau demeure normalement pigmentée chez la sous - espèce P. anguinus parkelj ou Protée noir.
L ' œil (1,2mm. de diamètre), dont on voit sur cet embryon le cristallin et la rétine pigmentée,
est en cours de différenciation. Il régressera par la suite pour devenir vestigial chez l'adulte.

L ' œil vestigial du Protée n'est pas fonctionnel. En effet, chez l'adulte, l ' œil est enfoncé sous la peau, enveloppé d'une capsule cartilagineuse de 0,3 mm de diamètre. Les différentes structures de l ' œil: rétine, iris, cristallin, sont présentes mais sous forme désorganisée.

Retour index
[Retour zoologie]