Calotriton asper
(anciennement : Euproctus asper)

Espèce de taille moyenne 10 à 16 cm.
Ce triton vit uniquement dans la zone centrale du massif pyrénéen dans la tranche d'altitude 800 - 3.000 m.
Au printemps et en été il fréquente les torrents et
les ruisseaux d'altitude dans lesquels se feront les accouplements et les pontes.
Deux autres espèces sont présentes respectivement en Corse et en Sardaigne.

 

Caractéristiques générales
. La coloration générale dorsale de l'animal est foncée mais le ventre est jaune ou orange à taches noires; pas de crête dorsale chez le mâle.
La queue est comprimée à son extrémité distale. Les doigts sont pourvus de griffes qui permettent à ce triton de s'accrocher aux pierres des ruisseaux mêmes à fort courant.
La peau du Calotriton se caractérise par son aspect très verruqueux.


Calotriton dans le lit d'un torrent

face ventrale, coloration orange caractéristique

Habitat
Ces tritons passent la saison hivernale enfouis profondément sous les pierres en bordure des cours d'eau ou dans les grottes. Au printemps, après la fonte des neiges, mâles et femelles adultes quittent leurs abris. Ils vont rejoindre les ruisseaux ou torrents proches lesquels doivent présenter des caractéristiques précises: lits dépourvus de végétation, eaux très claires et bien oxygénées, courant faible pour les lieux de pontes, température de 3 à 13 °C . Ils se nourrissent de larves ou adultes d ' invertébrés: arthropodes, phryganidés..

Reproduction
Dans ces ruisseaux ou torrents d'altitude se déroulent les parades nuptiales. La stimulation sexuelle est visuelle, le mâle présentant sa face ventrale colorée à la femelle.
La parade nuptiale s'effectue par enroulement du mâle autour de la femelle. Le couple effectue alors de nombreuses rotations sur lui-même.

Le mâle place finalement son cloaque au contact de celui de la femelle puis y introduit un ou des spermatophores à l'aide de ses pattes postérieures. Les spermatozoïdes sont stockés dans des glandes cloacales et féconderont les ovocytes lors de leur passage.


Développement embryonnaire et larvaire
,Les oeufs, moins de 50 par ponte sont blanc-jaunâtres, diamètre de 4,5 à 5 mm . Ils sont collés individuellement sous les pierres des torrents. Les développements embryonnaires (1 mois environ) puis larvaires s'effectuent au cours de l'été et, dès le mois de septembre, des larves âgées, reconnaissables à leurs branchies externes sont visibles dans les cours d'eau. Elles y séjourneront pendant près d'un an avant d'achever leur métamorphose, à ce stade leur taille est d ' environ 5 cm. La croissance des juvéniles s'effectuera hors de l'eau jusqu'au stade adulte atteint à 3 ou 4 ans ou plus selon l'altitude à laquelle ils vivent.


Larve âgée, dans un torrent, ses branchies externes sont visibles en arrière de la tête

jeune Calotriton en phase terrestre, ligne dorsale colorée typique


Remerciements à Claudine Delmas pour les documents photos
vidéo
l'habitat des Calotritons

Retour index
[Retour zoologie]