Des contractions, de part et d'autre du pôle végétatif (pointes de flèches), individualisent nettement le lobe polaire (LP) à l'opposé du pôle animal (PA).