Accueil B.Mol Gen T.P Web
De l'oeuf à la poule
(Développement embryonnaire du poulet Gallus domesticus)
De 20 à 38 heures d'incubation


A mesure que la ligne primitive régresse vers la région postérieure, et, simultanément à la mise en place de la chorde sous-jacente, l'ectoderme superficiel antérieur se plisse pour former les bourrelets neuraux. C'est le début de la nuerulation. Parallèllement, l'extrémité antérieure de l'embryon se soulève en une structure qui ébauche la tête. Il s'agit du soulèvement céphalique (Fig.8).

Après la 20ème heure, la métamérisation fait naître une paire de somites environ toutes les 90 minutes à partir du mésoderme paraxial insegmenté. La progression de la morphogenèse somitique s'effectue dans le sens antéropostérieur.
 
A 25-26 heures, le soulèvement céphalique s'accompagne de la formation du tube digestif antérieur. Ventralement, l'endoderme s'enroule en doigt de gant et forme une poche largement ouverte vers l'arrière. C'est la porte intestinale antérieure. Dorsalement, les bourrelets neuraux céphaliques sont affrontés. Cet ensemble, enveloppé dans l'épiderme continue de se soulever et s'individualise au dessus du jaune (Fig.9).
Alors que la neurulation se poursuit dans la région troncale, La ligne primitive et le noeud de Hensen sont relégués dans la région tout à fait postérieure encadrés par le soulèvement des bourrelets neuraux. Cet ensemble forme le sinus rhomboïdal (Fig. 9 et 10).

 

 Figure 8. Embryon à 19-20 heures d'incubation

  Figure 9. Embryon à 25-26 heures d'incubation.

 Figure 10. Embryon à 38 heures d'incubation.

Aux stades où l'embryon a déjà formé une dizaine de somites, la région antérieure montre clairement le modelage de la tête avec notamment, le cerveau. Ventralement, dans la zone de transition entre la tête et le tronc, le coeur est également constitué (Fig.10).
Le cerveau embryonnaire montre la succession classique des trois vésicules primaires : prosencéphale, mésencéphale et rhombencéphale. A 38 heures d'incubation, on note déjà la présence des vésicules optiques paires latéralement au prosencéphale.
Comme chez les amphibiens, ces trois vésicules primaires évolueront en cinq vésicules au cours de l'organogenèse (Fig.11).

 

 Figure 11. Schéma d'interprètation de la morphogenèse cérébrale des vertébrés au cours de l'organogenèse.

Ventralement, au niveau cardiaque et dans le sens postéro-antérieur, deux grosses veines (veines omphalomésenthériques) convergent pour constituer le sinus veineux, première vésicule qui débouche dans l'atrium, lequel conduit au ventricule prolongé par le bulbe cardiaque, le plus antérieur. Enfin, le bulbe cardiaque se subdivise en un faisceau d'arcs aortiques dont l'un des principaux conduit à la formation des aortes dorsales paires dans la région antérieure, lesquelles se réunissent en une aorte dorsale impaire troncale.
A l'origine, le coeur apparaît donc comme un tube aligné sur l'axe postéro-antérieur affecté par quatre renflements que sont les vésicules cardiaques, dans l'ordre : sinus veineux, atrium, ventricule et bulbe cardiaque.
Très rapidement, le tube cardiaque devient dissymétrique. Ceci est déjà perceptible à 38 heures d'incubation (Fig.10).
La structure histologique du tube cardiaque embryonnaire est particulièrement nette (fig.13).
Dans la région troncale, un éclairage par transparence avec une forte incidence, met en évidence la rigoureuse métamérie des somites qui encadrent la chorde. Ventralement, sous le bord distal des somites, on aperçoit le pronéphros ou pièce intermédiaire (Fig.12). Ces structures apparaissent très clairement sur une coupe histologique transversale (Fig.13).

 
 

 Figure 12. Vue troncale in vivo d'un embryon à 38 heures d'incubation.

 
Figure 13. Embryon à 38 heures d'incubation. Cliquez sur les barres jaunes pour voir les coupes histologiques correspondant aux niveaux.

 

La suite de l'organogenèse a lieu alors que l'embryon amorce une torsion de l'ensemble du corps sur le côté gauche.



Michel Delarue
 
Dernières modifications : 20 octobre 2004
Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR des Sciences de la Vie