L'expérience d'Engelman

Engelman a utilisé une algue filamenteuse, la Spirogyre, pourvue sur toute sa longueur d'un ou plusieurs chloroplastes rubannés et spiralés. Il la place dans un milieu contenant une suspension de bactéries, le Bacterium thermo doté d'un chimiotactisme positif pour l'oxygène.

Les bactéries sont dispersées dans le milieu. Lorsqu'on éclaire la Spirogyre, elles se rassemblent tout le long de l'algue. En effet, éclairée, l'algue produit de l'oxygène qui attire les bactéries.
Si l'on éclaire la préparation au travers d'un prisme qui décompose la lumière, les bactéries se rassemblent contre l'algue mais essentiellement dans les régions soumises à des radiations bleues ou rouges. On en déduit que ce sont ces radiations qui sont les plus efficaces pour la production d'oxygène donc pour la photosynthèse.

Cette expérience établit donc le spectre d'action de la lumière sur la photosynthèse. Remarquons cependant que l'on ne connait pas les caractères quantitatifs du spectre utilisé (nombre de quanta de chaque longueur d'onde). Cette expérience est donc essentiellement qualitative.