Accueil B.Mol Gen T.P Web
 
LEPTOSTRACES
[Principaux groupes]  

LEPTOSTRACES (càd  à « carapace mince »)                                             

Groupe frère des Eumalacostracés : ils offrent une majorité de caractères de Malacostracés, mais aussi des caractères aberrants  dont certains les rapprochent  même des Branchiopodes (notamment la  forme aplatie, foliacée, des appendices thoraciques, la carapace bivalve et une furca terminale…)
Seraient les plus anciens Malacostracés connus. Actuellement, ils constituent une seule famille , marine,dont le type est le genre Nebalia

ORGANISATION
On distingue bien les 3 parties fondamentales du corps, mais l’abdomen  présente ici 7 segments(au lieu de 6 chez les Eumalacostracés) et le telson se prolonge par une furca(cas unique chez les Malacostracés)
Une grande carapace bivalve, avec un muscle adducteur(correspondant au segment maxillaire), enferme la plus grande partie du corps,  jusqu’au 4ème segment abdominal. En avant, une sorte de visière rostrale, articulée, retombe passivement sur la tête..
Yeux composés pédonculés. Dimorphisme sexuel des antennes (chez le mâle leur fouet est beaucoup plus long…)
Thorax : 8 segments courts, dont les 2  premiers sont liés dorsalement à un étroit petit écusson impair, les autres restant libres
Les appendices thoraciques sont tous semblables : non ambulatoires , ils sont biramés et foliacés(rappelant ceux des Branchiopodes ; d’où la désignation traditionnelle de Phyllocarides)  (au-delà d’un sympodite de3 articles , portant un épipodite lamellaire  à rôle branchial ,un exopodite habituellement en lobe aplati et un endopodite à longues soies…). Ils  produisent, tout comme chez les Branchiopodes, un courant d’eau, entraînant et filtrant les particules organiques et les conduisant, le long d’une gouttière ventrale,  vers les pièces buccales…

Abdomen : 7 (et non pas 6)segments,  + un telson
6 paires de pléopodes, natatoires, dont 4 puissants et  biramés et 2 réduits (uniramées). ;le dernier segment n’en porte aucun. ; le telson  présente une furca.

BIOLOGIE
-Nebalia bipes , espèce la plus commune, vit dans eaux marines littorales encombrées de matières organiques (sous les pierres, au milieu d’algues en décomposition)

- :Chez les femelles sexuellement mûres, l’article terminal des endopodites développe des soies longues et recourbées, emprisonnant les oeufs .. Le développement est direct.

 

[Sommaire]