Accueil B.Mol Gen Web
LA MITOSE
Les techniques d'observation

L'observation de la mitose a longtemps dépendu des techniques de préparation et du traitement des échantillons. Les techniques générales se sont affinées. Les tests cytochimiques ont permis de caractériser avec précision des substances générales (Feulgen et DAPI pour l'ADN) et l'utilisation de marqueurs immunocytochimiques permettent aujourd'hui de caractériser des substances très spécifiques dans une gamme infinie.

Coloration à l'hématoxyline
Cellules de racine végétale : tous les constituants cellulaires sont colorés sans aucune spécificité. On observe les noyaux et les chromosomes au cours des divisions cellulaires.

Test de Feulgen
Queue de triton en régénération : le test est effectué "in toto" sans aucune coloration accessoire. Seul l'ADN de la chromatine et des chromosomes est coloré.

Test de Feulgen + vert lumière
Cellule de racine végétale : l'ADN de la chromatine et des chromosomes est coloré en rouge. Le vert lumière ajoute une coloration topographique.

Contraste de phase
Ce type de système optique (et ses dérivés) permet de visualiser les structures dans la cellule vivante et éventuellement de manipuler cette cellule au cours de la prise de vue.

Immunocytochimie
Cellules PTK en culture : les cellules sont traitées par un anticorps marqué par une substance fluorescente (ici : anti-tubuline marquée à la fluorescéine). On observe la localisation précise de cette substance.

Cytochimie en fluorescence
Cellules PTK en culture : les cellules sont traitées par un colorant fluorescent spécifique d'un constituant (ici le DAPI spécifique de l'ADN). Seul le constituant marqué est visible. La spécificité est proche de celle du test de Feulgen.

Pour connaître le mécanisme de ces techniques :

Applications : les phases de la mitose :

Philippe Denoulet et Roger Prat

 
Pour nous contacter :

contact mail


Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR des Sciences de la Vie