Vous allez être redirigé vers notre nouveau site RN'Bio

Accueil B.Mol Gen T.P Web
LE METABOLISME

Réactions simples

 

Les types de réactions simples rencontrés dans le catabolisme sont principalement des réactions :

réaction de simple transfert :

Il s'agit du transfert d'un groupement fonctionnel X d'une molécule A sur une molécule B :

A-X + B ---> B-X + A

Ce type de réaction peut se décomposer thermodynamiquement en une réaction d'hydrolyse et une réaction de condensation avec un intermédiaire commun (X) :

Réaction bilan: A-X + B ---> B-X + A

Le bilan global d'une réaction de simple transfert est exergonique. Donc l'hydrolyse du donneur A-X doit être suffisamment exergonique pour permettre la condensation de X sur l'accepteur B.

Le tableau suivant illustre le transfert d'un groupement phosphoryle Pi :

L'hydrolyse de composés phosphorylés à "haute énergie" permet la synthèse d'ATP à partir d'ADP et de Pi, de même, l'hydrolyse d'ATP permet la synthèse de composés phosphorylés à "basse énergie".

Les réactions de simple transfert dans la glycolyse et dans la dégradation des acides gras.

réaction d'oxydo-réduction :

Une réaction d'oxydo-réduction est caractérisée par un transfert d'électrons entre un réducteur 1 et un oxydant 2 :

réducteur 1 ----> oxydant1 + n électrons

n électrons + oxydant 2 ----> réducteur 2

Réaction bilan : réducteur 1 + oxydant 2 ----> oxydant 1 + réducteur 2

Dans le métabolisme, ces réactions font principalement intervenir deux sortes de coenzymes : les couples NAD(P)+/NAD(P)H et FAD/FADH2.

Les réactions d'oxydo-réduction dans la glycolyse, le cycle de Krebs, la dégradation des acides gras, la voie des pentoses phosphates, la désamination oxydative du glutamate...

réaction de rupture/synthèse de squelette carboné

La réaction de rupture de squelette carboné concerne les décarboxylations, les rétro-aldolisations et les cétolisations. Elle permet d'obtenir des unités carbonées par différents mécanismes qui ont tous en commun l'existence d'un puits électrophile.

Ces réactions dans la glycolyse (rétroaldolisation/condensation de type aldolique), le cycle de Krebs (décarboxylations), la voie des pentoses phosphates....

réaction d'addition/élimination

Ce type de réaction aboutit à la saturation d'une double liaison ou à la création d'une insaturation.

Les réactions d'addition/élimination dans la glycolyse, le cycle de Krebs, la dégradation des acides gras ...

réaction d'isomérisation

Il s'agit du transfert de groupements à l'intérieur d'une molécule donnant une forme isomère.

Les réactions d'isomérisation dans la glycolyse et dans la voie des pentoses phosphates.

[Haut de la page]


 

Caroline Benlot, Nicole Blanchouin
Collaboration : Line Boulares et Philippe Denoulet

 
Dernières modifications : 02 juin 2005
Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR de Biologie