Fruits et Légumes du Marché

 

Poire
La poire est le fruit du Poirier (Pyrus communis de la famille des Rosacées). C’est, comme la pomme, un faux fruit à pépins nommé piridion par les botanistes.
 
Poires

 

Structure et développement

La structure de la poire est semblable à celle de la pomme. Ce faux fruit (piridion) dérive du développement d’un ovaire infère et sa chair est en partie due au développement d u réceptacle de la fleur soudé à l’ovaire. Le vrai fruit, sur le plan botanique, est en fait le centre (le trognon).

Poire entière
Poire en coupe longitudinale
Poire en coupe transversale

L’ovaire est situé sous l’insertion des pièces florales (ovaire infère adhérent). La jeune poire se développe dans le réceptacle de la fleur sous l’insertion des pétales. Ceci est visible lorsque les pétales tombent orsque ceux-ci tombent

 

Floraison du poirier
Détail d'une fleur de poirier
Jeune fruit visible soius une fleur fânée

 

Jeune poire (faux fruit) en formation
Jeune poire en coupe longitudinale

 

Poirier en verger
Poirier en espalier
Poires sur l'arbre

Les poiriers sont reproduits par greffage de la variété choisie sur un porte greffe rustique. La reproduction par semis des pépins ne permet pas de retrouver une variété sélectionnée et homogène mais elle est utilisée pour obtenir des poiriers « francs » choisis comme porte-greffe

Variétés

Il existe de nombreuses variétés qui se distinguent par l’origine ou la qualité. On distingue ainsi les poires d’été (ex. Williams), d’automne (ex. Beurré Hardy) ou d’hiver (ex. Conférence et Passe-Crassane).

Poires Conférences
Poires Williams blanches
Poires Williams rouges

Autres "Piridions"

Les piridions sont des faux fruits dérivant d'un ovaire infère adhérent. Ce sont des fruits charnus dont la partie externe a pour origine le réceptacle de la fleur. Ceci s'observe bien sur le fruit mûr car les restes des pièces flotales se trouvent à l'opposé du pédoncule. En fait, le vrai fruit (provenant de l'ovaire sensus sticto) constitue le "trognon" qui représente un noyau peu lignifié contenant les graines (pépins) distribués dans cinq loges carpellaires. Le développent détaillé de ces fruits est expliqué pour la "poire" prise comme exemple

poire

Les Rosacées représentent la famille la plus importante de plantes comestibles par leurs fruits. Cette famille est complexe car elle comporte plusieurs sous-familles caractérisées par des fruits de structures très différentes. On trouve des plantes qui développent des fruits différents des Piridions. Ce sont:
- Les fruits du gente Prunus : ce sont des drupes c'est à dire des fruits simples (un carpelle) partiellement charnus dont la partie interne du péricarpe (l'endocarpe) est lignifié et forme un noyau contenant la graine (ou amande). Ces fruits dérivent d'une fleur à ovaire infère non adhérent qui se comporte dans le développement comme un ovaire supère. Citons l'abricot, l'amande, le brugnon, la cerise, la nectarine, la pêche, la prune, et la prunelle. Le développement de ces fruits est expliqué pour la "cerise" prise comme exemple.
-Les fruits multiples : ce sont des poly-akènes (fraise et cynorhodon) ou des poly-drupes (framboise et mûre) multiples disposés sur le réceptacle ou dans le conceptacle de la fleur.

Utilisation

Les poires sont utilisées comme fruits crus, pour la composition de tartes mais aussi comme fruits au sirop. Elles sont à l’origine d’alcool de poire (poires Williams).

 

 

 

 
Pour nous contacter, cliquez ici ------>
contact

Dernière modification : 15 octobre 2010
Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR des Sciences de la Vie