Fruits et Légumes du Marché

 

Pissenlit
Feuilles et fleurs jeunes de pissenlit (Taraxacum officinale ou T. dens-leonis, de la famille des Astéracées, anciennement Composées) sont comestibles. Le pissenlit est aussi appelé dent de lion à cause de la forma de ses feuilles.
 
Plant feuillé de Pissenlit

Structure et développement

Le pissenlit est une plante en rosette (tige courte et feuilles insérées au même niveau). Le bourgeon est central et produit de nouvelles feuilles et des capitules. La racine du pissenlit est pivotante et s’enfonce profondément en terre.

Jeune plant de pissenlit
Pied fleuri de pissenlit
Détail du bourgeon apical de pissenlit

Le capitule est typique de l’inflorescence des Astéracées (ou Composées). Il est formé uniquement de fleurs ligulées (au contraire des marguerites par exemple qui possèdent des fleurs ligulées en périphérie et des fleurs en tube au centre).

Capitule jeune de pissenlit en 6 images
Capitule de pissenlit vu de face
Capitule de pissenlit vu de profil
Capitule de pissenlit vu de dessous
bouquet de fleurs de capitule de pissenlit
fleurs isolées de capitule de pissenlit

Après la floraison, l’ovaire fécondé de chaque fleur se transforme en un akène plumeux qui est dispersé par le vent

Fructification du pissenlit
Akènes de pissenlit
Réceptacle des akènes de pissenlit

Variétés

Dans la nature, on confond souvent les pissenlits avec de nombreuses autres plantes à capitules jaunes de la même famille. On trouve sur les marchés des pissenlits à feuilles jaune clair. Ces feuilles étiolées ont été produites à l’obscurité et sont moins amères.

Autres Astéracées (Composées)

Cette famille est représentée par des légumes de structures très variées (tubercules, salades ou capitules).

Utilisation

Les feuilles de pissenlit ainsi que les jeunes boutons de capitule sont utilisés en salade. Il vaut mieux les acheter au marché que de les prélever sur le bord des routes ou même dans son jardin si on n’a pas fait attention à sa culture. En effet, le pissenlit est aussi considéré comme une mauvaise herbe, difficile à enlever (à l’arrachage, la racine profonde se casse et de nouveaux bourgeons se développent) d’où l’emploi fréquent de désherbants.

 

 

 

 
Pour nous contacter, cliquez ici ------>
contact

Dernière modification : 15 octobre 2010
Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR des Sciences de la Vie