Fruits et Légumes du Marché

 

Mûre
La mûre est le fruit de la ronce (genre Rubus de la famille des Rosacées, proche de la framboise).
 
a

Structure et développement

La mûre est une poly-drupe c'est à dire un ensemble de petites drupes développées sur le réceptacle de la fleur. Chaque drupe contient un minuscule noyau.  

Mûre entière et vue de dessous

 

Rameau de ronce
Fleur de ronce

 

Trois étapes du développement des mûres

Rameau de ronce fleuri
Fruits verts de ronce (rouges)
Fruits mûrs de ronce (noirs)

 

Développement schématique d'une mûre

Le gynécée de la fleur de ronce est formé de plusieurs carpelles libres portés par le réceptacle floral. Après fécondation des ovules, chaque carpelle se transforme en une drupe (fruit charnu dont l'endocarpe est lignifié). L'ensemble constitue donc une polydrupe dont les éléments sont portés par le receptacle resté sec.

Variétés

Il existe un autre fruit appelé également mûre. C'est le fruit du mûrier (Morus, de la famille des Moracées). Une espèce, Morus alba était cultivée pour l'élevage des vers à soie.

Autres fruits multiples de Rosacées

Ce sont des poly-akènes (fraise et cynorhodon) ou des poly-drupes (framboise et mûres). Les fruits simples sont disposés sur le réceptacle de la fleur. Le réceptacle est parfois charnu (fraise) et constitue la partie comestible. Dans le cas des roses et des églantines, le réceptacle est creux (conceptacle) et contient les akènes (cynorhodon).

mûre

Les Rosacées représentent la famille la plus importante de plantes comestibles par leurs fruits. Cette famille est complexe car elle comporte plusieurs sous-familles caractérisées par des fruits de structures très différentes. On trouve des plantes qui développent des fruits différents. Ce sont:
-Les fruits du gente Prunus : ce sont des drupes c'est à dire des fruits simples (un carpelle) partiellement charnus dont la partie interne du péricarpe (l'endocarpe) est lignifié et forme un noyau contenant la graine (ou amande). Ces fruits dérivent d'une fleur à ovaire infère non adhérent qui se comporte dans le développement comme un ovaire supère. Citons l'abricot, l'amande, le brugnon, la cerise, la nectarine, la pêche, la prune, et la prunelle. Le développement de ces fruits est expliqué pour la "cerise" prise comme exemple.
-Les fruits dont la structure a pour modèle la pomme, les piridions. Ce sont des faux fruits dérivant d'un ovaire infère adhérent. Citons le coing, la nèfle, la poire et la pomme. Le développent détaillé de ces fruits est expliqué pour la "poire" prise comme exemple.

Utilisation

Les mûres sont utilisées avec de nombreux fruits rouges ou noir (myrtilles, framboises, groseilles) fraîches ou en salades de fruits. Elles permettent aussi la réalisation de confitures et surtout de gelées.

 

 

 

 

 
Pour nous contacter, cliquez ici ------>
contact

Dernière modification : 15 octobre 2010
Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR des Sciences de la Vie