Fruits et Légumes du Marché

 

Fraise
La fraise est un faux fruit formé par le réceptacle de la fleur. La fraise des bois (Fragaria vesca de la famille des Rosacées) est spontanée. Les grosses fraises commercialisées (du genre Fragaria) sont des hybrides de fraisiers américains.
 
Fraises (Garriguettes)

Structure et développement

La fraise est le résultat du développement charnu du réceptacle de la fleur. C'est donc un faux fruit.  

Fraise entière
Fraise vue de dessous

Les vrais fruits sont les petits grains observables à la surface de la fraise. L'organe femelle de la fleur est formé d'une multitude de carpelles indépendants. Chaque carpelle donne un akène (fruit sec contenant une graine).

Fraise en coupe longitudinale
Schéma explicatif

A fort grossissement, on distingue bien les petits akènes

Fraise vue en surface à différens grossissements montrant les akènes

 

fraise en coupe longitudinale à fort grossissement et schéma explicatif

Variétés

Il existe de très nombreuses variétés, toutes issues de l'hybridation de fraisiers américains. La fraise des bois (Fragaria vesca) est petite et très parfumée.

Autres fruits multiples de Rosacées

Ce sont des poly-akènes (fraise et cynorhodon) ou des poly-drupes (framboise et mûres). Les fruits simples sont disposés sur le réceptacle de la fleur. Le réceptacle est parfois charnu (fraise) et constitue la partie comestible. Dans le cas des roses et des églantines, le réceptacle est creux (conceptacle) et contient les akènes (cynorhodon).

fraise

Les Rosacées représentent la famille la plus importante de plantes comestibles par leurs fruits. Cette famille est complexe car elle comporte plusieurs sous-familles caractérisées par des fruits de structures très différentes. On trouve des plantes qui développent des fruits différents. Ce sont:
-Les fruits du gente Prunus : ce sont des drupes c'est à dire des fruits simples (un carpelle) partiellement charnus dont la partie interne du péricarpe (l'endocarpe) est lignifié et forme un noyau contenant la graine (ou amande). Ces fruits dérivent d'une fleur à ovaire infère non adhérent qui se comporte dans le développement comme un ovaire supère. Citons l'abricot, l'amande, le brugnon, la cerise, la nectarine, la pêche, la prune, et la prunelle. Le développement de ces fruits est expliqué pour la "cerise" prise comme exemple.
-Les fruits dont la structure a pour modèle la pomme, les piridions. Ce sont des faux fruits dérivant d'un ovaire infère adhérent. Citons le coing, la nèfle, la poire et la pomme. Le développent détaillé de ces fruits est expliqué pour la "poire" prise comme exemple

Utilisation

Se consomme le plus souvent fraîche et crue. Elle est à la base de nombreux produits commercialisés (glaces, yaourts, etc)

 

 

 

 
Pour nous contacter, cliquez ici ------>
contact

Dernière modification : 15 octobre 2010
Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR des Sciences de la Vie