Les fruits
Le RICIN : une capsule

Le fruit du ricin (Ricinus communis, de la famille des Euphorbiacées) est une capsule (fruit sec déhiscent) qui s'ouvre par des fentes (trois carpelles en placentation axile).

Origine géographique : Tropiques
la graine est très toxique.

Morphologie externe

Grappe de fruits.
Fruit hérissé de piquants vu sous ses différentes faces.

Déhiscence

Le fruit se sépare en trois parties correspondant chacune à une loge (un carpelle). Les parois latérales des carpelles sont visibles et on aperçoit la graine à l'intérieur : fruit tricoque.

Cette ouverture au niveau des parois des carpelles est appelée déhiscence septicide. On peut aussi ouvrir le fruit en écartant la région médiane de chaque "coque".

Ouverture d'une des trois parties du fruit. L'ouverture se réalise au milieu de la loge. Cette ouverture est appelée déhiscence loculicide.

Schéma explicatif. Le fruit est triloculaire, il est formé de trois carpelles soudés, fermés et à placentation axile. Dans chaque loge une seule graine se développe (A). L'ouverture est complexe. En B, les trois carpelles se séparent par trois fentes situées au niveau des cloisons (septum) intercarpellaires (déhiscence septicide) formant trois coques. En C, les trois coques séparées s'ouvrent par trois fentes situées au niveau de leur nervure médiane (déhiscence loculicide), ce qui permet la libération des graines.

La graine

Face interne de la graine qui présente un tégument dur, marbré et une caroncule (excroissance charnue de la graine servant à la dispersion).
Graine, face externe.
Coupe longitudinale.
Séparation dans le plan intercotylédonaire.

La graine possède deux cotylédons minces et de l'albumen. C'est une graine albuminée.

Utilisation : les graines fournissent une huile utilisée en pharmacie (effet laxatif) et dans l'industrie (lubrifiant).

Autres capsules
Autres fruits

Balsamine

Coquelicot

Coton

Marron
[Haut de la page] 
Roger Prat, Michèle Mosiniak et Véronique Vonarx.
 
Pour nous contacter, cliquez ici ------>
contact

Dernière modification : 21 mars 2005
Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR des Sciences de la Vie