Les fruits

L'ORANGE : une baie particulière

Pour connaître la structure de tous les fruits et légumes, cliquez sur étalage du marché et choisissez.

 

L'oranger (Citrus aurantium sinensis, de la famille des Rutacées), comme toutes les plantes de cette famille, possède un fruit très particulier (l'agrume ou hespéride). C'est une baie puisque le fruit est charnu et contient des pépins, mais la partie charnue très juteuse a une origine particulière : elle est due à la prolifération de poils succulents issus de l'endocarpe, c'est la partie consommée.

Origine géographique : Extrême Orient.
Les Croisés l'introduisirent en Europe.

Morphologie externe

Oranges, vue externe
Oranges. Elles sont issues d'un ovaire supère.

Orange, coupe longitudinale
Coupe longitudinale.

Orange, coupe transversale
Orange, coupe transversale, schéma explicatif
Coupe transversale et schéma explicatif : l'épicarpe (zeste) contient de nombreuses glandes à essences. Le mésocarpe blanc a une consistance spongieuse. L'endocarpe (épiderme interne d'un carpelle) émet des poils succulents qui remplissent l'intérieur des loges carpellaires.

Orange épluchée

Orange et sa paeu
Quelques quartiers d'orange
Un quartier d'orange
La peau (épicarpe orange + mésocarpe blanc) se sépare bien de la partie charnue (endocarpe).
Quelques quartiers d'orange. Chacun d'eux correspond à un carpelle.
Un quartier. On observe les poils en transparence sous l'endocarpe.

Le réceptacle floral

A la base du fruit, on trouve les restes des sépales soudés au receptacle de la fleur. Si l'on fait sauter ce calice, on observe la section du réceptacle. Chaque petit point en relief est la trace du faisceau conducteur d'un carpelle. En les comptant, on peut donc connaître le nombre de quartiers de l'orange sans l'ouvrir.

Les poils charnus de l'endocarpe

Orange,détail
Orange, schéma explicatif
Détail de la coupe transversale montrant la placentation axile.
Schéma explicatif.
Quelques poils ont été séparés pour les mettre en évidence.

La peau d'orange (zeste)
Elle est pouvue de nombreuses glandes sécrétrices d'essences qui donnent son odeur particulière à l'orange.

peau d'orange
Peau d'orange (zeste) qui présente des poches sécrétrices d'essence volatile.

Utilisation : en premier lieu, l'orange douce donne un jus délicieux consommé frais ou conservé en quantité très importante dans le monde entier. Elle est également consommée en "orange de table" crue entière, dans la confection de salades de fruits, pâtisseries (quartiers, jus ou zeste), dans la cuisine salée ainsi qu'en sirop, confitures, gelées. Elle entre également dans la confection de nombreuses confiseries (fruits confits, chocolats, bonbons).
L'orange amère ou bigarade offre des fruits petits, fibreux et amers ; elle ne se consomme pas crue. Elle est utilisée pour la confection de liqueurs et confitures (la marmelade d'oranges anglaise est célèbre), en cuisine, pâtisserie et confiserie. Les fleurs et les feuilles de l'oranger sont utilisées en parfumerie et en pharmacopée, ainsi que pour confectionner les couronnes de mariées traditionnelles.
Il y a un siècle, l'orange, fruit rare, faisait partie des cadeaux de Noël déposés dans les souliers des enfants.

Pour avoir quelques détails supplémentaires, aller sur ORANGE ddans l'étalage du marché

Autres baies
Autres fruits

Avocat

Carambole

Datte

Kiwi

Tomate
[Haut de la page] 
Roger Prat, Michèle Mosiniak et Véronique Vonarx.
 
Pour nous contacter, cliquez ici ------>
contact

Dernière modification : 19 février 2009
Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR des Sciences de la Vie